1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Les instigateurs de l'attentat déjoué déférés au parquet
Reuters17/07/2015 à 09:28


PARIS, 17 juillet (Reuters) - Les trois jeunes gens soupçonnés de préparer un attentat contre des militaires français ont été déférés dans la nuit de jeudi à vendredi avant leur présentation à un juge d'instruction en vue de leur mise en examen dans la journée, a-t-on appris de source judiciaire. Les trois hommes, âgés de 17 à 23 ans, étaient en garde à vue au siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) depuis leur interpellation lundi dans des endroits différents. Arrêté en même temps, un jeune de 16 ans a été remis en liberté mercredi soir après que les déclarations des trois autres ont fait apparaître qu'il avait été "écarté" du projet, a indiqué une source judiciaire. ID:nL5N0ZV4M7 De source proche du dossier, on a appris que l'attentat était projeté entre fin 2015 et début 2016. Les trois suspects ont expliqué aux enquêteurs qu'ils avaient l'intention de décapiter un officier haut gradé d'une base militaire du sud de la France et de filmer la scène. (Nicolas Bertin et Chine Labbé, édité par Yann Le Guernigou)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • fpelu
    17 juillet09:47

    Je suis curieux de voir sous quel motif on va les mettre en taule, étant donné qu'ils n'avaient encore rien fait.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer