Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

CARREFOUR

16.4650EUR
+0.34% 
Ouverture théorique 16.4650
indice de référence CAC 40

FR0000120172 CA

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    16.4000

  • clôture veille

    16.4100

  • + haut

    16.6300

  • + bas

    16.4000

  • volume

    2 759 491

  • valorisation

    12 755 MEUR

  • capital échangé

    0.36%

  • dernier échange

    20.04.18 / 17:37:26

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    15.4800

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    17.4500

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter CARREFOUR à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter CARREFOUR à mes listes

    Fermer

France-Les grandes enseignes s'engagent contre le gaspillage

Reuters27/08/2015 à 19:48

* 7 millions de tonnes de denrées gâchées chaque année * Royal tance la grande distribution * Les enseignes sont les premiers donateurs en France * Leclerc irrité du ton de "maîtresse d'école" de Royal (Actualisé avec Royal, fin de la réunion) PARIS, 27 août (Reuters) - Ségolène Royal a fait état jeudi soir d'un accord avec la grande distribution sur une convention d'engagements volontaires pour mieux lutter contre le gaspillage alimentaire en France. La ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie avait convoqué les représentants des grandes enseignes qui, tout en s'offusquant d'être désignées en coupables, s'étaient déjà engagées à signer le document. "Cette convention est vraiment un événement très important", a-t-elle déclaré sur BFM TV. Selon le député socialiste Guillaume Garot, auteur d'un récent rapport sur le gaspillage alimentaire, chaque Français gâche par an entre 20 et 30 kilos de nourriture, dont sept kilos encore emballés, soit environ 100 euros. Selon le ministère de l'Ecologie, 31% des produits jetés sont des légumes, 19% des fruits, 24% des liquides, 12% des féculents et 4% de la viande et du poisson. Le Conseil constitutionnel a censuré en août, pour une question de procédure, une disposition sur le gaspillage dans la loi de transition énergétique qui prévoyait notamment d'interdire aux grandes surfaces de rendre les invendus impropres à la consommation. Selon Ségolène Royal, les enseignes se sont engagées à appliquer volontairement cette disposition, de même qu'à accepter l'obligation pour les magasins de plus de 400 m2 de signer des conventions avec des associations caritatives. L'interdiction pour les marques distributeur de faire des dons sera également levée et les dates de consommation "optimales", qui peuvent tromper le consommateur en l'incitant à jeter des produits consommables, seront supprimées. Si ces engagements sont respectés, il n'y aura pas de nouvelle loi, a ajouté Ségolène Royal. "POLITIQUE SPECTACLE" Les grandes enseignes, Auchan, le groupe Casino (Géant, Monoprix, Leader Price, Franprix, Monoprix...), Carrefour, Intermarché et Netto soulignent appliquer depuis plusieurs années des mesures anti-gaspillage, notamment le don à des associations caritatives. Dans une interview au Parisien, le PDG de l'enseigne E.Leclerc concède que la législation actuelle sur les dates de consommation doit être revue mais réprouve "la politique spectacle" de Ségolène Royal, qualifiée de "maîtresse d'école". "L"Etat est (...) sacrément gonflé d'exiger de la distribution un engagement sur ce qu'elle fait déjà", dit Michel-Edouard Leclerc. Selon la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD), la grande distribution est le premier donateur aux associations avec 31% des dons et ne gaspille "que" 5 à 10% des aliments contre 15% pour la restauration et 70% pour les ménages. Michel-Edouard Leclerc a déclaré sur Europe 1 que son enseigne distribuait 26.000 tonnes de denrées alimentaires aux associations, dont 6.000 tonnes aux banques alimentaires. "Il faut que l'Etat s'engage. (...) Il faut doter ces associations. (...) Il manque des frigos, des camions, des bénévoles, probablement un peu de soutien salarial et organisationnel", a-t-il indiqué. Pour Serge Papin, PDG de Système U, l"invective" de Ségolène Royal est "injuste". "On trouve que c'est d'autant plus injuste (...) qu'on fait beaucoup de choses. La grande distribution dans son ensemble est le premier distributeur aux banques alimentaires, c'est quand même 120 millions de repas qui sont distribués chaque année, et c'est en croissance", a-t-il fait valoir sur RTL. (Sophie Louet)

Valeurs associées

+0.34%
+0.38%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.