1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Les "frondeurs" du PS vers l'abstention le 16 septembre
Reuters09/09/2014 à 13:45


PARIS, 9 septembre (Reuters) - Les députés dit "frondeurs" du Parti socialiste ont annoncé mardi qu'ils s'orientaient vers une abstention collective la semaine prochaine lors du vote de confiance du nouveau gouvernement dirigé par Manuel Valls. Le Premier ministre engagera le 16 septembre la responsabilité de son nouveau gouvernement sur une déclaration de politique générale, un vote par lequel le Premier ministre espère rassembler son camp. Mais le vote s'annonce serré à l'Assemblée nationale. "Nous nous orientons vers une abstention collective", a dit à la presse Christian Paul, l'un des chef de file des frondeurs. "Nous pensons qu'il n'est pas possible d'imposer au groupe socialiste une unanimité de façade", a-t-il ajouté, demandant à l'exécutif un changement de politique économique. Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a appelé les députés à la "responsabilité collective". "Nous ne sommes pas dans n'importe quel moment", a-t-il dit, soulignant la poussée du Front national dans le pays. Mais Laurent Baumel, un autre député dit "frondeur", a estimé que "l'irresponsabilité" était du côté du gouvernement. "Nous considérons que si le Front national monte, c'est en raison de la politique que nous menons", a-t-il dit sur i>TELE. L'exécutif, Manuel Valls en tête, se montre confiant sur ce vote. Mais un danger subsiste à l'Assemblée, qui a constitutionnellement le dernier mot. Le Front de gauche est entré depuis plusieurs mois dans l'opposition et les 18 députés écologistes refusent souvent de voter les textes gouvernementaux. Seul le groupe des radicaux de gauche reste pour l'instant fidèle à la majorité, même si ses 17 députés n'ont pas hésité à voter contre la réforme territoriale. Reste le groupe socialiste, qui dispose de justesse de la majorité absolue (289). (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M940878
    09 septembre11:57

    Ils n'en feront rien , la soupe est trop bonne

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer