Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Les écologistes dénoncent le "chantage" du référendum PS

Reuters12/10/2015 à 17:15

PARIS, 12 octobre (Reuters) - Le "chantage au rassemblement" de la gauche mené par le Premier secrétaire du Parti socialiste traduit une "forme de panique" et envoie un très mauvais signal aux électeurs, a déclaré lundi la secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV). Dans une lettre ouverte au dirigeant socialiste, Emanuelle Cosse estime que la "stratégie de stigmatisation" du PS "augmente les chances de victoire de la droite et de l'extrême droite" au deuxième tour. "En temps de crise démocratique, escamoter le débat politique me paraît ainsi contradictoire avec l'objectif de responsabilité que vous exigez de vos partenaires", écrit-elle. Jean-Christophe Cambadélis a décidé d'organiser un référendum le week-end prochain pour demander au "peuple de gauche" s'il est favorable ou pas à l'unité pour les élections régionales de décembre. Il espère ainsi peser sur les autres forces de gauche, comme EELV et le PCF, qui ne souhaitent l'unité qu'au second tour, alors que lui-même voudrait l'obtenir dès le premier. "La gauche veut l'unité, il n'y a aucune raison que nous soyons divisés dans les régions que nous gouvernons ensemble depuis près de quinze ans", a répété Christophe Cambadélis lundi sur France Inter. Mais son initiative ne fait pas l'unanimité au sein du PS où nombre de militants traînent les pieds et redoutent un non événement. Selon Le Monde, daté du 10 octobre, certaines sections n'organiseront pas de vote. Les frondeurs, qui ont lancé un contre-référendum, ironisent sur le fait que, pour rassembler la gauche, le plus efficace serait de "mener une politique de gauche". Le PS a prévu 5.000 urnes réparties dans un minimum de 2.000 points de vote. Signe d'une difficulté à mobiliser, Jean-Christophe Cambadélis a revu à la baisse la participation attendue, évoquant lundi 200.000 votants, contre 300.000 auparavant. "Nous espérons sauver le maximum de régions" face à la droite "qui veut défaire ce que nous avons fait", car "elle estime que notre politique est trop largement solidaire", a-t-il dit. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.