Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Les deux dirigeants d'Uber seront jugés fin septembre

Reuters30/06/2015 à 20:07

(Actualisé avec réaction Uber) PARIS, 30 juin (Reuters) - Les deux principaux dirigeants d'Uber en France sont convoqués le 30 septembre prochain devant le tribunal correctionnel de Paris où ils seront jugés pour l'offre payante de transport entre particuliers UberPOP, interdite par la loi Thévenoud de 2014, a annoncé mardi le procureur de Paris. Thibaud Simphal et Pierre-Dimitri Gore-Coty, respectivement directeur-général d'Uber France et directeur de la compagnie pour l'Europe du Nord, avaient été placés en garde à vue lundi dans le cadre d'une enquête préliminaire sur cette application. A l'issue de leur audition, ils ont été déférés mardi matin au parquet et se sont vu notifier leur convocation, en tant que représentants de la personne morale Uber mais aussi coauteurs de l'infraction présumée, indique François Molins dans un communiqué. Ils seront notamment jugés pour pratique commerciale trompeuse, complicité d'exercice illégal de l'activité d'exploitant taxi et organisation illégale d'un système de mise en relation de clients avec des personnes se livrant à l'activité de taxi, ajoute-t-il. Uber s'est engagé dans un communiqué à "poursuivre une discussion constructive avec le gouvernement au sujet de l'encadrement réglementaire des solutions de mobilité". "L'irruption de la technologie dans une industrie établie peut être déstabilisante, pour autant Uber et d'autres contribuent à créer des dizaines de milliers d'emplois en France - tout en permettant à un million de Français de se déplacer de manière sûre, fiable et abordable", déclare-t-il. 202 CHAUFFEURS CONDAMNÉS L'enquête visant UberPOP avait été ouverte le 27 novembre 2014 et le siège parisien de la société avait été perquisitionné le 16 mars dernier. Quelque 1.200 téléphones portables avaient alors été saisis, ainsi que des ordinateurs et de la documentation. "Les investigations - nombreuses et complexes - diligentées dans le cadre de cette enquête, ont été conduites parallèlement aux poursuites engagées contre les chauffeurs employés par la société organisatrice pour exercice illégal de la profession de taxi", indique le procureur François Molins dans un communiqué. A ce jour, 202 chauffeurs ont été condamnés à des amendes dans le cadre de procédures simplifiées, un chauffeur a été condamné à 15 jours d'emprisonnement avec sursis et 79 procédures sont en cours de traitement, précise-t-il. Un chauffeur UberPOP a été relaxé le 11 juin dernier, suscitant la colère des taxis. Le parquet a fait appel. ID:nL5N0YX24Q L'application UberPOP est interdite par la loi Thévenoud de 2014. Mais aucune interdiction définitive n'a à ce jour été prononcée par la justice, souligne Uber, qui continuait jusque-là à proposer ce service. La compagnie américaine juge cette disposition de la loi Thévenoud contraire à la liberté d'entreprendre et la conteste devant le Conseil constitutionnel, appelé à se prononcer sous trois mois sur la question. ID:nL8N0Z93BI Des milliers de chauffeurs de taxis français ont protesté en fin de semaine dernière, parfois violemment, contre les chauffeurs clandestins. Le gouvernement avait alors menacé les dirigeants d'Uber de poursuites pour incitation à des activités illégales. (Chine Labbé et Sophie Louet)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.