Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Les chauffeurs de transport collectif à leur tour dans la rue

Reuters03/02/2016 à 13:30
    PARIS, 3 février (Reuters) - Plusieurs centaines de 
chauffeurs de transport collectif ont manifesté mercredi à Paris 
pour protester contre la décision du gouvernement de veiller à 
ce qu'ils ne puissent pas travailler pour les plateformes de 
VTC, en réponse à la grogne des taxis.  
    Une "marche républicaine" a eu lieu de la gare Montparnasse 
aux Invalides à l'appel de l'association Alternative mobilité 
transport (AMT) et avec le soutien de plateformes de VTC 
(Véhicules de tourisme avec chauffeur). 
    Les chauffeurs de transport collectif - transportant de deux 
à neuf personnes avec une licence dite "Loti" - disent être plus 
de 10.000 à exercer sur des plateformes numériques comme Uber, 
Allocab ou Snapcar. 
    Or, le gouvernement, confronté la semaine dernière à un 
nouveau mouvement de colère des taxis, a annoncé des mesures 
pour lutter contre l'utilisation détournée des licences Loti par 
les plateformes électroniques de réservation de VTC. 
    Selon les chauffeurs de taxi, les chauffeurs Loti qui ne 
peuvent pas transporter moins de deux voyageurs à la fois font 
ainsi des courses pour une seule personne. 
    "Travailler à 100% sur ces plateformes, c'est impossible. 
Mais si on nous écarte des applications de VTC, c'est la mort 
assurée", répond dans Libération Jean-Marc Bouaziz, 
vice-président de l'AMT et gérant de la société 'My 
Transporter'. 
    Il reconnaît que la prise en charge d'un seul client est 
illégale, mais estime que les autorités ont volontairement 
maintenu le statu quo pendant des années. 
    "On les a incités à s'inscrire sur des plateformes de 
réservation. On ne peut pas fermer la porte avec une mise en 
demeure d'un mois. Nous sommes d'accord pour que le ménage soit 
fait, mais pas en envoyant un tsunami", ajoute-t-il.  
    Jean-Marc Bouaziz demande que l'Etat revienne sur cette 
notion de groupe. "Qui peut transporter neuf personnes peut en 
transporter une, non ? Nous voulons aussi qu'il accorde une 
carte professionnelle VTC à nos salariés et qu'il autorise la 
maraude électronique". 
 
 (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.