Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

GENERALI

14.560 EUR
-0.83% 

IT0000062072 G

MIL données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    14.510

  • clôture veille

    14.682

  • + haut

    14.620

  • + bas

    14.385

  • volume

    3 210 758

  • valorisation

    22 789 MEUR

  • capital échangé

    0.21%

  • dernier échange

    20.07.18 / 14:13:10

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • Éligibilité

    -

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur GENERALI

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter GENERALI à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter GENERALI à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Le rendement de l'assurance-vie doit encore baisser-BdF

Reuters14/10/2016 à 15:00
    PARIS, 14 octobre (Reuters) - Les taux de rendements des 
contrats d'assurance-vie n'ont pas encore été suffisamment 
diminués au regard du contexte de taux bas persistants, a estimé 
vendredi le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy 
de Galhau. 
    Les taux de rémunération des contrats d'assurance-vie ont 
été réduits en moyenne de 25 points de base en 2015 par rapport 
à l'année précédente, a constaté le gouverneur de la banque 
centrale française, qui s'exprimait à Paris lors d'une 
conférence organisée par la Fédération française de l'assurance 
(FFA). 
    "Cependant, cette baisse reste encore insuffisante", a-t-il 
poursuivi en rappelant que le recul du rendement des OAT 10 
ans avait atteint 80 points de base sur la même période.  
    François Villeroy de Galhau a donc une nouvelle fois appelé 
les assureurs "à faire preuve de modération et de réalisme dans 
la fixation des taux de rendement de leurs contrats 
d'assurance-vie en euros servis au titre de l'année 2016". 
    Le décalage entre les taux de marchés et les taux servis aux 
titulaires de contrats d'assurance-vie a fait l'objet de mises 
en garde répétées de la part du gouverneur de la Banque de 
France, ainsi que du Haut Conseil de stabilité financière 
(HCSF), dont il est l'un des membres.   
    En début d'année, l'Autorité de contrôle prudentiel et de 
résolution (ACPR) avait aussi invité les assureurs à mieux 
appréhender les risques de remontée brutale des taux dans leur 
stratégie d'investissement et de placement.   
    François Villeroy de Galhau a également une nouvelle fois 
défendu le renforcement des pouvoirs du HCSF prévu par le projet 
de loi "Sapin II", qui a été adopté en deuxième lecture par 
l'Assemblée nationale fin septembre.  
    Un amendement introduit avant l'été prévoit que cette 
instance puisse, sur proposition du gouverneur de la Banque de 
France et après avis du collège de supervision de l'Autorité de 
l'ACPR, "suspendre, retarder ou limiter temporairement, pour 
tout ou partie du portefeuille, le paiement des valeurs de 
rachat, la faculté d'arbitrages ou le versement d'avances sur 
contrat". 
    Cette disposition, qui limiterait ainsi les rachats et 
arbitrages des particuliers détenteurs d'un contrat 
d'assurance-vie, a notamment été critiquée par l'Association 
française d'épargne et de retraite (Afer).     
    Jugeant "inutile" et "contre-productive" la polémique sur ce 
sujet, François Villeroy de Galhau a souligné que "l'unique 
objectif de cette mesure (était) de pouvoir protéger l'épargne 
des Français, en cas de circonstances graves et exceptionnelles 
menaçant la stabilité financière."     
 
 (Myriam Rivet, édité par Matthieu Protard) 
 

Valeurs associées

-1.10%
-1.40%
-1.02%
-1.48%
AXA
-1.96%
-1.99%
-1.27%
-1.09%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.