Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

HENNES&MAURITZ -B-

13.79EUR
+1.05% 
Ouverture théorique 0.00

SE0000106270 HMSB

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    13.61

  • clôture veille

    13.65

  • + haut

    13.94

  • + bas

    13.61

  • volume

    509

  • valorisation

    22 830 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    26.04.18 / 18:47:12

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter HENNES&MAURITZ -B- à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter HENNES&MAURITZ -B- à mes listes

    Fermer

France-Le mobile et les places de marché dopent le e-commerce

Reuters21/09/2015 à 13:34

* Les ventes en ligne ont grimpé de 16% au S1 * Mode, décoration et petit électroménager tirent les ventes * Le chiffre d'affaires du secteur approcherait 65 mds en 2015 par Pascale Denis PARIS, 21 septembre (Reuters) - La croissance du e-commerce en France s'est fortement accélérée au premier semestre, dépassant les prévisions des professionnels du secteur grâce à l'essor des places de marché, des transactions sur mobile et des sites collaboratifs. Les ventes du commerce en ligne ont grimpé de 15% pour totaliser 31 milliards d'euros au cours des six premiers mois de l'année, après une hausse de seulement 10,5% au cours de la même période de 2014, selon les chiffres publiés lundi par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad). Sur le seul deuxième trimestre, la croissance a atteint 16%, sa meilleure performance depuis trois ans. Surtout, l'indice regroupant les 40 principaux sites français - agrégat permettant à la Fevad de mesurer l'évolution des ventes en ligne à périmètre constant - a renoué avec une progression à deux chiffres (+12% au premier trimestre et +13% au deuxième), retrouvant des taux de croissance qu'il n'avait pas connus depuis 2011. "Cette accélération, tirée par la mode, la décoration et le petit électroménager devrait permettre de dépasser les prévisions pour 2015", a déclaré Marc Lolivier, délégué général de la Fevad, lors d'une conférence de presse. Le chiffre d'affaires du e-commerce français devrait ainsi approcher les 65 milliards d'euros cette année, au lieu des 60 milliards attendus. Alors que la consommation des ménages reste en berne (-0,6% au deuxième trimestre après -0,9% au premier, selon les données de la Banque de France), le commerce en ligne est dopé par l'explosion des ventes des sites hébergés sur des places de marché (+58% au deuxième trimestre) et par les ventes réalisées à partir de tablettes ou de smartphones (+43%). L'engouement pour les sites dits collaboratifs comme BlaBlaCar ou Airbnb a également contribué à la progression du e-commerce. "Il y a de vrais mouvements de fond qui contribuent à cette progression", a indiqué François Momboisse, président de la Fevad, évoquant aussi le clic&collect (achats en ligne et retrait dans les magasins) ou la personnalisation croissante des achats sur smartphone, via la géolocalisation. Les achats de mode en ligne, qui continuent de tirer le secteur, ont progressé de 9,7% pour atteindre 15,5% des ventes totales d'habillement, qui reculent pour leur part de 0,2%. Ils restent tirés par les rabais, 60% des ventes sur la toile se faisant à prix barrés, contre une moyenne de 42% pour l'ensemble du marché. Malgré une progression récente, les chaînes de prêt-à-porter comme Zara ITX.MC ou H&M HMb.ST restent encore loin derrière leurs concurrentes américaines, le e-commerce représentant seulement 5% de leurs ventes contre 18% aux Etats-Unis. Les grands magasins comme Le Bon Marché, propriété de LVMH LVMH.PA , le Printemps ou les Galeries Lafayette arrivent eux aussi loin derrière, réalisant moins de 5% de leurs ventes en ligne contre 11% pour Nieman Marcus ou Saks Fifth Avenue. Au total, le nombre de sites marchands a atteint 167.650 au 30 juin 2015, en progression de 14%, et devrait atteindre les 180.000 à la fin de l'année. Entre avril et juin, Amazon AMZN.O , CDiscount, filiale de Casino CASP.PA , et la Fnac FNAC.PA sont restés les sites les plus visités en France, selon une étude réalisée par Mediamétrie et NetRatings. (Edité par Dominique Rodriguez)

Valeurs associées

+1.05%
+2.00%
+5.79%
+5.56%
+5.61%
-0.84%
0.00%
+2.99%
+0.62%
+0.16%
-1.16%
0.00%
-1.63%
-0.57%
+3.96%
+0.87%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.