Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Le Laser Megajoule de simulation nucléaire opérationnel

Reuters23/10/2014 à 21:10

LE BARP, Gironde, 23 octobre (Reuters) - Manuel Valls a présidé jeudi au Barp, en Gironde, au démarrage du Laser Megajoule (LMJ), qui permettra de simuler des essais nucléaires et de maintenir la force de dissuasion française en état opérationnel. Le Premier ministre a symboliquement mis en route par un simple clic d'ordinateur cette installation et y a vu une démonstration de la puissance industrielle, économique, diplomatique et militaire de la France. C'est "un facteur de puissance", a-t-il dit. "Le Laser Megajoule est parmi les plus grands projets scientifiques que la France a conduits ces dix dernières années." Il a également estimé que ce projet, censé remplacer les essais nucléaires grandeur nature auxquels la France a définitivement renoncé en 1996, faisait la "démonstration de l'importance de l'investissement". "Investir, c'est bien sûr agir pour la relance de notre économie et pour les emplois ; 700 ont ainsi été créés sur ce site pour sa construction et 200 seront pérennisés pour son exploitation", a-t-il précisé. Manuel Valls a aussi mis l'accent sur "l'engagement de la France", de François Hollande et du gouvernement en matière de dissuasion nucléaire : "La loi de programmation militaire 2014-2019 et les décisions du chef de l'Etat en ont confirmé l'importance pour la prochaine décennie." Le projet de Laser Megajoule a été lancé en 1996 quand le président Jacques Chirac a décidé d'arrêter définitivement les essais nucléaires en Polynésie française. "La France est le premier pays au monde pour lequel le dispositif de simulation garantit à lui seul le fonctionnement d'une nouvelle arme thermonucléaire", a dit Manuel Valls. "Pendant la guerre froide, la France a fourni un effort considérable pour ne pas être distancée par les deux grandes puissances de l'époque. Mais, désormais, c'est elle qui fait la course en tête pour les technologies de dissuasion", a ajouté le Premier ministre. Le chantier a véritablement débuté en 2003 au Barp, sur un site du Commissariat à l'énergie atomique (CEA). En novembre 2006, la sphère de 140 tonnes à l'intérieur de laquelle seront provoquées des fusions thermonucléaires miniatures a été mise en place au cœur du grand hall destiné aux expériences, au centre du bâtiment principal. L'ensemble est aujourd'hui opérationnel et les expériences vont progressivement pouvoir s'y dérouler. Estimé à l'origine, en 1995, à six milliards de francs (1,2 milliard d'euros), le coût du LMJ a finalement été chiffré en 2009 à 6,6 milliards d'euros. (Claude Canellas, édité par Emmanuel Jarry)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.