Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

France: Le FMI prône un effort "ambitieux" sur la dépense publique
information fournie par Reuters03/06/2019 à 17:17

FRANCE: LE FMI PRÔNE UN EFFORT "AMBITIEUX" SUR LA DÉPENSE PUBLIQUE

FRANCE: LE FMI PRÔNE UN EFFORT "AMBITIEUX" SUR LA DÉPENSE PUBLIQUE

PARIS (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) presse la France de mener un "effort budgétaire structurel ambitieux" pour placer sa dette publique sur une trajectoire "clairement à la baisse".

Dans les conclusions préliminaires de sa revue annuelle de l'économie française, publiées lundi, le FMI note que la croissance française, si elle a ralenti, reste "résiliente et riche en emplois" grâce notamment aux réformes mises en oeuvre ces dernières années sur le marché de l'emploi et la fiscalité.

Il s'en tient à ses prévisions de croissance pour la France publiées en avril, à savoir 1,3% attendu pour cette année et une stabilisation autour de 1,5% à, moyen terme.

Après avoir salué l'an passé les "progrès impressionnants" réalisés par la France depuis l'élection d'Emmanuel Macron, le Fonds insiste sur la nécessité d'achever, voire renforcer, les réformes prévues pour accélérer la croissance de l'économie à long terme.

Il estime en particulier que des réformes supplémentaires sont nécessaires sur la dépense publique "pour assurer que la réduction en cours de la charge fiscale puisse s'inscrire dans la durée et que la dette publique soit placée sur une trajectoire clairement à la baisse".

Pour cela, "il est essentiel de procéder à un effort fiscal ambitieux" pour faire baisser une dette publique qui, selon les organisations internationales, devrait frôler 100% du PIB cette année (après 98,9% en 2018).

A ces fins, le FMI souligne qu'un effort sur le solde budgétaire primaire structurel (hors effets de la conjoncture) de l'ordre d'un demi-point de PIB par an sur la période 2020-2023 pourrait réduire la dette de 10% sur la période.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

3 commentaires

  • 03 juin17:27

    Suite/...on parle de 10 ans de dérive fiscale, mais en réalité ça va faire 40 ans, depuis Tonton 1er qui a donné le départ d'une gabegie tout azimut...Regardons la courbe de la dette souveraine de la France, ÉDIFIANT...