Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

APPLE

189.0500USD
+0.11% 
valeur indicative 162.7418 EUR

US0378331005 AAPL

NASDAQ données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    187.6900

  • clôture veille

    188.8400

  • + haut

    189.2200

  • + bas

    187.2000

  • volume

    10 072 459

  • valorisation

    929 207 MUSD

  • capital échangé

    0.20%

  • dernier échange

    18.06.18 / 19:59:52

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    165.2400

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • Éligibilité

    -

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur APPLE

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter APPLE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter APPLE à mes listes

    Fermer

France-Le débat sur le décryptage des portables n'est pas clos

Reuters04/03/2016 à 13:14
    PARIS, 4 mars (Reuters) - Le ministre français de la 
Justice, Jean-Jacques Urvoas, s'est dit ouvert à une réflexion 
sur la pénalisation des constructeurs de téléphones, tablettes 
et ordinateurs qui refusent de coopérer avec la justice en 
matière de lutte contre le terrorisme. 
    Le débat en cours à l'Assemblée nationale, qui a lieu dans 
le cadre du projet de loi de lutte contre le terrorisme, est une 
réplique de celui qui a lieu aux Etats-Unis, où Apple  AAPL.O  a 
refusé d'aider le FBI à décrypter l'iPhone d'un des auteurs de 
l'attentat de San Bernardino en Californie en décembre dernier. 
    Le FBI demande à Apple, qui a reçu le soutien de Google, 
Facebook et Microsoft, de concevoir un logiciel permettant 
d'accéder aux données contenues dans l'iPhone visé. 
    Les députés français ont rejeté d'une voix jeudi des 
amendements qui visaient à contraindre les fabricants de 
téléphones, tablettes et ordinateurs à communiquer aux services 
de renseignement les données contenues dans leurs appareils. 
    Contre l'avis du gouvernement, les députés ont toutefois 
adopté ensuite un amendement qui punit de cinq ans 
d'emprisonnement et de 350.000 euros d'amende tout "organisme 
privé" qui refuse "de communiquer" à la justice enquêtant sur 
des crimes ou délits terroristes "des données protégées par un 
moyen de cryptologie dont il est le constructeur". 
     Jean-Jacques Urvoas s'est dit contre cet amendement "non 
pas en raison de son objet mais des modalités qu'il prévoit" et 
s'est dit prêt à "poursuivre la réflexion". 
    "L'aggravation des peines applicables au délit de refus de 
coopérer avec la justice pour les crimes et délits terroristes 
uniquement pose un problème de cohérence du code pénal", a-t-il 
expliqué, tout en disant "partager l'objectif". 
    Le débat, a-t-il ajouté, va se poursuivre lors de l'examen 
du texte au Sénat pour une éventuelle solution. 
    Les députés se prononceront le 8 mars par un vote solennel 
sur l'ensemble du projet de loi que le Sénat examinera à partir 
du 29 mars, l'objectif du gouvernement étant de le faire adopter 
définitivement avant le 26 mai, fin de la nouvelle prolongation 
de l'état d'urgence. 
 
 (Emile Picy, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

+0.10%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.