Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Le commissaire européen Hogan tente d'apaiser les agriculteurs

Reuters02/03/2016 à 22:21
    PARIS, 2 mars (Reuters) - Le commissaire européen à 
l'Agriculture Phil Hogan a tenté mercredi de calmer les 
inquiétudes des agriculteurs français, dont il a écouté les 
doléances lors d'une réunion en marge du Salon de l'agriculture, 
à Paris. 
    Phil Hogan n'a pas arpenté les allées du salon avant cette 
table ronde avec les représentants des principaux syndicats 
agricoles ainsi que des fédérations des différentes filières, en 
présence du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll.  
    Plusieurs des participants à la réunion ont remercié Phil 
Hogan "d'avoir eu le courage de rencontrer les organisations", 
tandis qu'il a de son côté évoqué sur Twitter des "échanges 
francs et constructifs avec les représentants agricoles". 
    Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, a salué la tenue de 
cette discussion, satisfait que Phil Hogan "entende ce qui se 
passe" et n'aie "pas fermé de porte".     
    "Je vois et comprends les difficultés", a déclaré Phil Hogan 
en assurant "faire de son mieux en fonction des contraintes 
réglementaires et financières". 
    "Le conseil ne sera pas juste un autre débat", a-t-il 
déclaré en faisant référence à la réunion des ministres de 
l'Agriculture des Vingt-Huit prévue le 14 mars à Bruxelles.  
    "La Commission est déterminée à trouver des solutions qui 
tiennent réellement compte de la gravité de la crise actuelle" à 
cette occasion, a-t-il indiqué dans un communiqué diffusé dans 
la soirée.   
    Lors de la réunion, Phil Hogan a notamment affiché la 
volonté de l'exécutif européen de discuter avec la Russie, dont 
l'embargo sur les exportations européennes de viande de porc 
pèse lourdement sur la filière porcine.  
    De son côté, Stéphane Le Foll a proposé de demander une 
dérogation pour la France en termes d'étiquetage, répondant à 
une des demandes des producteurs, qui souhaitent pouvoir faire 
figurer l'origine des viandes pour l'ensemble des produits, 
frais et transformés. 
    Le ministre français de l'Agriculture a conclu la rencontre 
en soulignant l'intérêt de ces échanges.  
    "Ce n'est pas en voulant la peau du commissaire qu'on 
avancera, c'est en dialoguant, en étant franc", a-t-il indiqué, 
répondant indirectement à Marine Le Pen qui a pris pour cible le 
commissaire européen à l'Agriculture lors de sa visite du salon 
mardi.   
    "Pour sauver la peau des éleveurs, il faut faire la peau de 
Phil Hogan ! Phil Hogan Démission!", a tweeté la présidente du 
Front national lors de sa visite, appelant à "sortir du débat 
franco-français" et à "engager un violent bras de fer avec 
Bruxelles". 
    Après plusieurs semaines de manifestations des producteurs, 
la tension reste vive dans le monde agricole confronté à la 
chute des cours du lait et du porc, notamment.  
    Les nouvelles aides consenties par le gouvernement, sous la 
forme d'une baisse des cotisations, n'ont pas suffi pour ramener 
le calme et les exposants du salon ont réservé un accueil 
particulièrement frais à François Hollande et Manuel Valls. 
    
    Phil Hogan était déjà venu à Paris la semaine dernière pour 
rencontrer le Premier ministre et le ministre de l'Agriculture. 
      
 
 (Sybille de La Hamaide et Myriam Rivet, édité par) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.