Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Le chantier du barrage de Sivens provisoirement suspendu

Reuters31/10/2014 à 12:57

PARIS, 31 octobre (Reuters) - Le conseil général du Tarn a jugé vendredi impossible de poursuivre le projet de construction contesté du barrage de Sivens (Tarn) après la mort d'un opposant, confirmant son intention de suspendre provisoirement le chantier. Le collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet, qui regroupe de nombreux opposants au projet, a aussitôt indiqué qu'il resterait mobilisé jusqu'à l'obtention d'une suspension jusqu'en 2015 et a mis en garde contre tout passage en force. "On a pris la décision de dire qu'il était impossible de poursuivre en l'état le projet de barrage de Sivens, on ne peut pas après un drame continuer comme si de rien n'était", a dit sur BFM TV Michel Albarède, vice-président du conseil général du Tarn, en référence à la mort de Rémi Fraisse. "Je crois qu'on a pris une décision de sagesse (...) puisqu'on ne peut pas faire les travaux, sauf à mobiliser des compagnies entières de CRS", a-t-il ajouté. Depuis la mort de Rémi Fraisse dans la nuit de samedi à dimanche, victime selon les premières analyses d'une grenade offensive des gendarmes, plusieurs manifestations ont été organisées dans la région mais également à Rennes et à Nantes. "Il n'y a pas de suspension définitive, le projet existe, se fera il faut simplement prendre un peu de temps, que les gens s'apaisent", a indiqué Michel Albarède. "RELÂCHER LA PRESSION" La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a annoncé qu'elle réunirait mardi les parties prenantes au dossier et à la soixantaine de projets de retenues d'eau du bassin Adour-Garonne, mais la décision appartient aux collectivités locales. L'annonce du conseil général, qui appelle les opposants à se mettre autour de la table, n'a pas apaisé les relations avec ces derniers qui redoutent un "nouveau passage en force". "Nous craignons que nous ne soyons pas plus écoutés qu'avant, que le conseil général cherche à lancer un nouveau projet un projet édulcoré qui serait un nouveau passage en force puisque nous ne voulons pas un barrage", a dit Ben Lefetey, porte-parole du collectif sauvegarde zone humide du Testet. "Si le conseil général cherche à faire passer ce barrage avec quelques modifications, évidemment on résistera à ce projet et il y aura une résistance assez forte", a-t-il dit. Le collectif souhaite qu'il n'y ait pas de relance du chantier jusqu'à 2015, ce qui permettrait "de relâcher la pression, de retrouver l'apaisement sur le terrain et aux éléments les plus radicaux de quitter la zone". Associations et élus écologistes s'opposent à la destruction de 13 hectares de zone humide et dénoncent le coût du futur barrage, 8,4 millions d'euros. Un rapport d'expertise commandé par la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal et publié lundi juge le projet surdimensionné mais estime peu réaliste d'arrêter le chantier. Les experts contestent notamment la répartition des volumes de la future retenue, prônant moins d'eau pour l'irrigation agricole et davantage pour la régulation de la rivière. (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.