Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Le bras de fer entre les médecins et Touraine continue

Reuters13/11/2015 à 11:05

* Une nouvelle journée "santé morte" contre la loi Touraine * Les médecins libéraux jugent leur profession en danger * Marisol Touraine défend une "mesure de justice" PARIS, 13 novembre (Reuters) - Face aux médecins libéraux, appelés par l'ensemble de leurs organisations à observer vendredi une nouvelle journée de grève des consultations, la ministre de la Santé a de nouveau défendu la réforme qui suscite leur protestation depuis des mois. La loi santé de Marisol Touraine, en cours d'examen par le Parlement, prévoit notamment une généralisation du tiers payant, qui permet aux patients de ne pas débourser d'argent, le médecin étant payé par la Sécurité sociale et les mutuelles, une mesure qui cristallise le mécontentement des praticiens. "Cette loi est hostile à la médecine libérale et aux patients", a déclaré sur LCI le secrétaire général de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF). "Le tiers payant généralisé est la figure de proue d'une dérive bureaucratique qui équivaut à une étatisation du système de santé", a-t-il ajouté. "C'est une fausse avancée sociale qui va mettre la médecine libérale sous tutelle de l'Etat." Les médecins, rejoints par les pharmaciens et infirmiers, font notamment valoir que la généralisation du tiers payant leur imposera une charge de travail administratif supplémentaire. Le président de MG France, premier syndicat de généralistes, a admis sur BFM TV que Marisol Touraine ne plierait probablement pas mais a estimé que l'exaspération gagnait les autres professions de santé. "On nous demande de signer un chèque en blanc", a déclaré François Wilthien. "La marmite bout." UNE "BELLE RÉFORME" Interrogée par BFM TV, Marisol Touraine a assuré qu'elle n'était pas dans une "logique d'affrontement", réaffirmé que la généralisation du tiers payant était une "mesure de justice" et jugé qu'elle apparaîtrait "progressivement comme une évidence". Elle a estimé que les garanties prévues par la loi, notamment sur les délais de paiement des médecins, répondaient à ces inquiétudes qui, selon elle, "ne reposent sur rien." Elle a également admis que la mise au point des solutions informatiques nécessaires à la généralisation du tiers payant avait pris "un peu de retard" mais promis qu'elles seraient mises en place "dans quelques semaines". Les médecins auront un interlocuteur unique et non plusieurs centaines de mutuelles différentes, a ajouté Marisol Touraine, qui s'est prononcée pour une revalorisation du tarif des consultations à la faveur de la négociation qui sera engagée par l'Assurance maladie en février 2016. Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux, a pour sa part estimé sur Europe 1 que la loi santé était une "belle réforme". "Mais les médecins sont importants dans le dispositif et moi je ne renonce pas à les convaincre", a-t-il ajouté. "S'il y a de la paperasse supplémentaire, c'est ce qu'ils me disent, il faut la supprimer." (Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.