Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-La loi Macron adoptée en commission à l'Assemblée

Reuters 19/01/2015 à 14:13

PARIS, 19 janvier (Reuters) - Le projet de loi Macron sur la croissance et l'activité, qui prévoit notamment une extension du travail dominical, a été adopté lundi par la commission spéciale mise en place à l'Assemblée nationale, après 82 heures de débats. François Hollande a exhorté les députés à adopter cette "loi de progrès" lors de ses voeux aux acteurs de l'entreprise et de l'emploi, quelques jours après les attentats djihadistes qui rendent peu audibles les critiques des "frondeurs" du PS, du Front de gauche et des écologistes sur ce texte. Le projet de loi sera examiné en séance publique par les députés à partir du 26 janvier. L'opposition UMP et UDI est elle aussi divisée, certains jugeant le texte "positif", comme Frédéric Lefebvre (UMP) qui a dit vouloir le voter. En ce qui concerne le travail du dimanche, un des points les plus critiqués par une partie de la gauche, le gouvernement et la commission sont parvenus à un compromis. Le dispositif retenu par la commission spéciale supprime les cinq dimanches travaillés de plein droit proposés à l'origine et laisse le choix aux élus de fixer le nombre de dimanches "entre 0 et 12". Les autorisations seront débattues au niveau intercommunal au-delà de cinq dimanches. La commission spéciale a adopté en les modifiant à la marge les dispositions relatives à l'installation des professions juridiques réglementées. Elle a entériné la liberté d'installation "contrôlée" des notaires, huissiers et commissaires-priseurs et a adopté un amendement fixant une limite d'âge (70 ans) pour ces professions. Parmi les amendements retenus, l'un prévoit que les tarifs applicables aux prestations des professions réglementées seront dorénavant révisées au moins tous les cinq ans. Un autre vise à associer les associations de consommateurs à l'élaboration de l'avis de l'Autorité de la concurrence sur les prix et tarifs réglementés. La commission a supprimé le dispositif en vigueur d'habilitation qui permet aux clercs assermentés de recevoir certains actes à la place du notaire et a supprimé la disposition du texte qui proposait la création d'un statut d'avocat en entreprise. La commission a également modifié à la marge la réforme du permis de conduire, notamment en permettant de passer le code dans les lycées et en obligeant les auto-écoles à publier leurs taux de réussite. Le projet de loi réforme aussi notamment la justice prud'homale, propose la création de bourses régionales dans les capitales des régions et introduit la notion de "secret des affaires" dans le code du commerce. Il autorise le gouvernement à légiférer par ordonnances pour permettre la mise en place de la liaison ferroviaire express entre Paris et l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Parmi les nombreuses autres mesures, l'une prévoit d'harmoniser les délais de recours sur les projets d'installation d'éoliennes en les alignant sur le délai de droit commun (deux mois). (Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.