Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

SOCIETE GENERALE

41.5350EUR
-0.50% 
Ouverture théorique 41.5350
indice de référence CAC 40

FR0000130809 GLE

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    41.7550

  • clôture veille

    41.7450

  • + haut

    41.8100

  • + bas

    41.2700

  • volume

    5 711 675

  • valorisation

    33 557 MEUR

  • capital échangé

    0.71%

  • dernier échange

    18.05.18 / 17:37:54

  • secteur

    Banques

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    39.0450

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    44.0250

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter SOCIETE GENERALE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter SOCIETE GENERALE à mes listes

    Fermer

France-La défense de Kerviel demande une révision du procès

Reuters18/05/2015 à 23:50

* L'ex-trader de la SocGen parle de "réhabilitation" * D'autres voix s'élèvent pour demander une révision du procès * Le ministère dit que la procédure doit aller à son terme * La Société générale "s'étonne" des déclarations (Actualisé avec Kerviel) par Chine Labbé PARIS, 18 mai (Reuters) - L'avocat de Jérôme Kerviel a annoncé lundi avoir demandé la révision du procès de l'ex-courtier de la Société générale SOG.PA après la publication de déclarations d'une commandante de police qui dit avoir la certitude que la banque ne pouvait ignorer ses agissements. La demande "a été déposée à la cour de révision" la semaine dernière, a déclaré Me David Koubbi sur RTL. "La loi permet à la défense de le faire lorsqu'un élément nouveau vient faire douter de la culpabilité du condamné". Or "là, nous sommes en train de parler de la pierre centrale du dossier qui s'effondre par ce témoignage de cette commandante de police", a-t-il estimé. Auditionnée dans le cadre d'une information judiciaire pour "faux, usage de faux et escroquerie au jugement" ouverte en 2014 à la suite de plaintes déposées par Jérôme Kerviel, la policière chargée de l'enquête aurait déclaré le 9 avril avoir eu le sentiment d'être "instrumentalisée" par la Société générale, selon Mediapart ID:nL5N0Y80Q3 Le juge d'instruction Roger Le Loire a depuis saisi la brigade financière pour vérifier les points soulevés par celle qui a quitté la police judiciaire il y a quelques mois, selon une source judiciaire. "C'est une bombe car non seulement ce témoignage fait sauter la banque en démasquant sa version officielle mais il provient de la personne la plus au fait de l'affaire", estime Jérôme Kerviel dans une interview publiée lundi soir sur le site internet de L'Express. Pour l'ancien trader, qui se dit "libéré et en paix avec lui -même", les déclarations de l'enquêtrice - confirmées à Reuters par une source policière - ont "valeur de réhabilitation". Il dit attendre désormais "la réouverture du dossier, la tenue d'une vraie enquête à charge et à décharge, une véritable expertise financière indépendante sur les pertes de la banque". ÉTONNEMENT DE LA SOCGEN L'ex-courtier, condamné à cinq ans de prison dont trois ferme pour abus de confiance, manipulations informatiques, faux et usage de faux, a toujours dit que la Société Générale ne pouvait ignorer qu'il prenait des positions non couvertes qui se sont soldées par une perte de 4,9 milliards d'euros. Mais il a dans le même temps toujours dit avoir agi seul. La banque, condamnée en 2008 par la commission bancaire à une amende de 4 millions d'euros pour défaut de contrôle, a reconnu des "défaillances" -- qu'elle dit avoir réparées -- dans son système au moment des faits mais a toujours nié avoir fait preuve de négligence fautive. Dans un communiqué publié lundi, la banque "s'étonne" des déclarations de la commandante de police et rappelle avoir "déposé deux plaintes pour dénonciation calomnieuse pour répondre aux deux plaintes déposées par Jérôme Kerviel". Les révélations de Mediapart ont fait réagir dans la classe politique. Plusieurs personnalités ont interpellé le ministère de la Justice, appelant aussi de leurs voeux une révision, qui peut être demandée par le ministère de la Justice, le procureur général de la Cour de cassation ou le condamné. Le député socialiste Yann Galut a ainsi demandé dans un communiqué la création d'une commission d'enquête parlementaire et la révision du procès de celui qui a été condamné à cinq ans de prison dont trois ferme pour une perte record en 2008. L'eurodéputée écologiste et ancienne juge d'instruction Eva Joly a fait la même requête sur Twitter, estimant que "les éléments nouveaux transforment l'affaire Kerviel en affaire Société Générale." Cette demande de révision du procès a été écartée par la chancellerie dont un porte-parole a indiqué que la question ne se posait pas et qu'il convenait "de laisser la procédure aller à son terme." La Cour de cassation a confirmé l'an dernier la condamnation pénale de Jérôme Kerviel pour abus de confiance, faux, usage de faux et introduction frauduleuse de données dans un système de traitement automatisé, mais a cassé les dispositions civiles de l'arrêt l'obligeant à rembourser 4,9 milliards d'euros. L'ancien trader est sorti de prison en septembre 2014 et a été placé sous bracelet électronique. La justice devra se prononcer lors d'un nouveau procès au civil sur le préjudice financier de la banque et le montant des dommages imputables à Jérôme Kerviel. (Avec Marine Pennetier)

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.