Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-La CFDT valide le projet d'accord sur l'assurance chômage

Reuters29/03/2017 à 19:01
 (Avec réactions Umih et GPS) 
    PARIS, 29 mars (Reuters) - La CFDT a annoncé mercredi 
qu'elle validait le projet de convention d'assurance chômage sur 
lequel les partenaires sociaux se sont accordés mardi. 
    Les délégations CFDT, CFTC, FO et CFE-CGC ont jugé ce 
compromis "équilibré", tout comme celles des organisations 
patronales Medef, CPME et U2P ( ). La CFDT est la 
première organisation à valider formellement le texte.  
    La CGT a pour sa part critiqué "un texte contre les femmes, 
les travailleurs précaires et les seniors !" dans un communiqué 
mercredi. Son négociateur Denis Gravouil a laissé entendre mardi 
qu'elle ne signerait pas. 
    La CFDT déclare dans un communiqué que le projet "permet 
d'améliorer la sécurisation des parcours professionnels". 
    Avec cet accord, "le calcul de l'allocation est plus 
équitable et plus simple (...) et plus protecteur pour les 
personnes éloignées de l'emploi", poursuit-elle. 
    La confédération rappelle également que ce compromis "acte 
une augmentation temporaire des cotisations patronales et le 
maintien temporaire de la sur-cotisation sur les CDD d'usage" et 
"incite les branches à négocier pour limiter le recours en 
contrats courts et encadrer les CDD d'usage". 
    Du côté patronal, l'Union des métiers et des industries de 
l'hôtellerie (Umih) et le Groupement des professions de services 
(GPS), deux des secteurs les plus concernés par la question des 
contrats de très courte durée, ont en revanche déploré, dans des 
communiqués, l'accord conclu mardi. 
    "Le résultat de cette négociation stigmatise les branches 
ayant recours aux contrats courts d'usage et montre que la 
réalité économique des entreprises CHRD (cafés, hôtels, 
restaurants, discothèques-NDLR), comme d'autres entreprises de 
service, n'est pas prise en compte", écrit l'Umih. 
    L'Umih considère que le maintien de la surtaxation des 
contrats d'"usage" pénalisera et fragilisera le secteur de 
l'hôtellerie-restauration, qui revendique plus d'un million 
d'actifs. Un diagnostic partagé par le GPS. 
    "Nous appelons à l'ouverture d'une véritable concertation 
pour une réforme plus ambitieuse de l'organisation du travail, 
du droit du travail, de l'indemnisation du chômage, comme de la 
protection sociale", écrit cette organisation.  
    Le GPS estime que "les changements politiques qui 
s'annoncent", à la faveur des prochaines élections 
présidentielle et législatives, "devraient en être l'occasion". 
 
 (Jean-Baptiste Vey et Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.