Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-L'UMP n'arrive pas à endiguer le FN, admet Juppé

Reuters12/02/2015 à 23:25

BORDEAUX, 12 février (Reuters) - L'UMP ne parvient pas à endiguer le Front national, admet le maire de Bordeaux Alain Juppé, principal rival de l'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy pour porter les couleurs de la droite française lors de l'élection présidentielle de 2017. Dans une interview à paraître vendredi dans Sud-Ouest, l'ancien Premier ministre se dit de nouveau inquiet de la montée du parti d'extrême-droite présidé par Marine Le Pen. "Nous n'arrivons pas à endiguer ce flux du FN", déclare-t-il. "J'étais très heureux d'entendre, lundi matin, Bruno Le Maire dire que le combat prioritaire était celui contre le FN. S'il l'avait dit dimanche, ça aurait été encore mieux." Il fait allusion au refus de l'UMP, dont Bruno Le Maire a brigué en vain la présidence reconquise par Nicolas Sarkozy, d'appeler à voter pour le candidat PS contre celui du FN au second tour de l'élection législative partielle du Doubs, finalement remportée de justesse dimanche par le socialiste. Pour Alain Juppé, le débat entre les deux grandes tendances qui coexistent à l'UMP, l'une allant "plus vers la droite", l'autre vers le "rassemblement", n'a toujours pas été tranché. Il se place pour sa part clairement dans la seconde catégorie et mise sur un rapprochement avec le centre pour remporter la primaire à droite et conquérir l'Elysée en 2017. "Si l'UMP s'enferme entre le FN et un centre à qui elle refuse d'ouvrir la porte, elle est vouée à être réduite à une peau de chagrin", déclare le maire de Bordeaux. "Je ne pars pas du tout dans l'idée que je serai minoritaire au sein de l'électorat de l'UMP", ajoute Alain Juppé, qui pense cependant que sa victoire à la primaire passe par une mobilisation des électeurs au-delà de la droite. "Il s'agira de rassembler le plus largement possible. S'il y a 500.000 votants, Nicolas Sarkozy aura toutes ses chances, s'il y en a trois millions, j'aurai toutes mes chances." (Claude Canellas, édité par Emmanuel Jarry)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.