Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-L'organisation territoriale fin décembre au Sénat

Reuters21/10/2014 à 19:19

PARIS, 21 octobre (Reuters) - L'examen du texte réformant l'organisation territoriale de la France a été repoussé de novembre à fin décembre, a annoncé le nouveau président du Sénat, Gérard Larcher. "Nous aurons le temps de travailler sans excès de lenteur, ni de vitesse", s'est félicité le sénateur UMP, qui retrouve la présidence de la chambre haute après la défaite de la gauche aux élections sénatoriales en septembre dernier. "C'est cela l'opposition constructive que j'appelle de mes vœux", a-t-il ajouté, alors que Manuel Valls a été obligé sous la pression de ses alliés radicaux d'abandonner la suppression des conseils généraux pourtant annoncée pour 2021 dans son discours de politique générale d'avril dernier. La suppression des conseils généraux - mais pas de l'entité administrative du département - avait été l'un des points forts de la grande réforme voulue par le Premier ministre mais les radicaux ont exigé leur maintien dans les zones rurales et notamment de montagne. Si les régions et les intercommunalités se voient attribuer l'essentiel des compétences dans la nouvelle architecture territoriale dessinée par le gouvernement, le rôle qui incombera in fine aux départements peu peuplés reste encore à déterminer. Manuel Valls, qui a accepté de pérenniser au moins la moitié des conseils généraux, doit s'exprimer le 28 octobre sur ce sujet devant le Sénat avant l'examen en seconde lecture du projet de loi qui réduit de 22 à 13 le nombre des régions en métropole. Afin de convaincre le Parti radical de gauche (PRG) de rester au gouvernement, Manuel Valls lui a concédé, outre des amendements à la réforme territoriale, d'autres concessions, comme une loi sur la fin de vie avant la fin du quinquennat ou la promesse de mieux les associer au travail gouvernemental. Le président du PRG, Jean-Michel Baylet, a estimé vendredi que son parti avait été entendu après avoir menacé de lâcher la majorité et de retirer ses trois ministres du gouvernement. Dernier allié du Parti socialiste, les 17 députés PRG ont voté la plupart des textes du gouvernement décriés par les frondeurs du Parti socialiste. Jean-Michel Baylet n'a pas obtenu, en revanche, l'abandon de la suppression de la première tranche de l'impôt. (Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.