Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-L'ex-présidente de Mia Electric déférée pour banqueroute

Reuters12/12/2014 à 21:48

BORDEAUX, 12 décembre (Reuters) - L'ex-présidente du constructeur de voitures électriques Mia Electric mis en liquidation en mars dernier a été présentée vendredi à un juge d'instruction de Niort en vue de sa mise en examen pour banqueroute, abus de biens sociaux et escroqueries, a indiqué le parquet de Niort (Deux-Sèvres). Le procureur de la République Natacha Rateau a requis à l'encontre de Michèle Boos, femme d'affaires franco-coréenne, une mise en examen avec un placement sous contrôle judiciaire comprenant une interdiction de sortie du territoire et une assignation à résidence à son domicile parisien. Le parquet a également requis le versement d'une caution de 200.000 euros. Michèle Boos, 48 ans, a été entendue durant 48 heures par la section financière de la PJ de Poitiers (Vienne) dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte en septembre pour des anomalies de gestion. Elle est soupçonnée d'avoir détourné de l'argent de la société qu'elle présidait, d'avoir vendu à perte plus d'une centaine de véhicules, et d'avoir encaissé des acomptes sur les commandes tout en sachant que les engins ne seraient pas livrés. La femme d'affaires a également été interrogée sur les conditions de la vente aux enchères des actifs de l'entreprise le 25 septembre dernier. Depuis la liquidation de l'entreprise de Cerizay, issue de la vente des actifs de l'ancien constructeur automobile Heuliez, Michèle Boos a créé Mia Génération, une société installée en Vendée pour relancer la fabrication d'une voiture électrique largement inspirée de la Mia Electric. Lors de la vente aux enchères des actifs, Babak Shafi, gérant de la société immobilière (SCI) Les Roseaux, a remporté le lot principal constitué des brevets, de la marque et de la ligne de production pour 1,3 millions d'euros. Mais le parquet de Niort a saisi le tribunal de commerce de la ville et obtenu en référé la suspension des effets de cette vente, soupçonnant Babak Shafi, actionnaire de Mia Génération à 50%, d'avoir agi pour le compte de cette dernière. Dans ses attendus, le tribunal a estimé que si tel était le cas, cette vente contreviendrait aux dispositions du Code du commerce interdisant à l'ancienne dirigeante de Mia Electric de faire la moindre offre de reprise directe ou indirecte. (Claude Canellas, édité par Gérard Bon)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.