Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-L'école accentue les inégalités sociales-étude

Reuters27/09/2016 à 15:19
    PARIS, 27 septembre (Reuters) - L'école accroît les 
inégalités sociales en France, selon un rapport publié mardi par 
le Conseil national d'évaluation du système scolaire (Cnesco). 
    Cet organisme indépendant placé auprès du ministère de 
l'Education nationale est parvenu à cette conclusion en 
analysant des travaux commandés à 22 équipes de recherche 
françaises et étrangères, relevant de différentes disciplines: 
sociologie, économie ou encore psychologie.  
    Dans son rapport, le Cnesco note que l'aggravation des 
inégalités à l'école n'est que peu liée à la dégradation du 
contexte économique et social et semble également peu corrélée à 
l'enseignement privé ou au cours particuliers. 
    "Les politiques scolaires menées depuis trois décennies 
expliquent la dégradation des inégalités sociales dans l'école 
française", estime le Cnesco en qualifiant l'école française de 
"lieu de reproduction sociale", sous l'effet d'"une longue 
chaîne de processus inégalitaires" qui s'accumulent tout au long 
de la scolarité.  
    Le Cnesco dresse en particulier le constat d'échec de la 
politique de l'éducation prioritaire, qui "pourrait 
progressivement avoir créé de inégalités de traitement en 
défaveur des élèves défavorisés".  
    "Nous n'avons pas de discrimination positive dans le cadre 
de l'éducation prioritaire, nous avons réellement une 
discrimination qui est négative", a déclaré mardi Nathalie Mons, 
la présidente du Cnesco, sur France inter.   
    "Les élèves défavorisés sont dans des contextes qui sont 
beaucoup moins porteurs pour les apprentissages : ils ont des 
temps d'enseignement qui sont plus courts, ils ont des 
enseignants qui sont moins expérimentés (...) et ils vivent 
aussi dans des contextes en termes d'insécurité et d'incivilité 
qui sont beaucoup moins porteurs", a-t-elle ajouté.      
    Pour le Cnesco, les effets pervers de l'éducation 
prioritaire, auquel environ 1,3 milliard d'euros sont consacrés 
tous les ans, dépassent désormais ses effets positifs, notamment 
parce qu'il avait été conçu pour être temporaire et ciblé et que 
ces deux critères n'ont pas été respectés.  
    Autre élément mis en avant dans ce rapport, le défaut 
d'évaluation des différents dispositifs mis en place pour lutter 
contre les difficultés scolaires. 
    "On essaie surtout de dire que l'on fait quelque chose", 
plutôt que de se soucier de l'efficacité de l'action publique, a 
indiqué Nathalie Mons en invitant à "arrêter l'activisme 
politique".    
    Entre autres recommandations pour réduire les inégalités à 
l'école, le Cnesco invite donc notamment le système éducatif 
français à renoncer aux réformes à répétition et à privilégier 
une logique de prévention plutôt que de traitement de la 
difficulté scolaire. 
 
 (Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.