Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AIRBUS

94.17EUR
-0.07% 
Ouverture théorique 94.17
indice de référence CAC 40

NL0000235190 AIR

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    95.03

  • clôture veille

    94.24

  • + haut

    95.63

  • + bas

    94.03

  • volume

    1 970 111

  • valorisation

    72 929 MEUR

  • capital échangé

    0.25%

  • dernier échange

    20.04.18 / 17:35:18

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    88.52

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    99.82

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AIRBUS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIRBUS à mes listes

    Fermer

France-L'armée pourrait bientôt louer des A400M et des frégates

Reuters21/01/2015 à 20:26

PARIS, 21 janvier (Reuters) - L'armée française pourrait louer sept à huit avions de transport militaire A400M et trois frégates multimissions auprès d'une ou deux sociétés publiques à partir de cet automne, a-t-on déclaré mercredi au ministère de la Défense. L'idée de ces "sociétés de projet" est d'acheter à l'Etat des matériels militaires pour les relouer à l'armée, permettant ainsi de compenser l'absence des 2,2 milliards d'euros de recettes exceptionnelles nécessaires pour stabiliser le budget du ministère de la Défense à 31,4 milliards cette année. ID:nL6N0UN1LO Au total, le gouvernement doit trouver 6,2 milliards d'euros de recettes exceptionnelles sur l'ensemble de la loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019, qui sera actualisée cet été. ID:nL6N0V03E3 Le gouvernement ne pourra pas compter cette année sur les recettes estimées à 2,6 milliards d'euros provenant de la vente de fréquences utilisées par la télévision numérique terrestre (TNT) aux opérateurs télécoms, leur attribution n'étant prévue qu'en décembre 2015. ID:nL6N0RX59L Les recettes des cessions identifiées de bien immobiliers devraient avoisiner 500 millions d'euros et le gouvernement ne souhaite pas lancer un nouveau programme d'investissements d'avenir (PIA), a-t-on précisé au ministère de la Défense. Les sociétés de projet seront capitalisées grâce à la cession de nouvelles participations de l'Etat dans des sociétés publiques n'appartenant pas forcément au secteur de la défense. "Le schéma est simplissime : une ou deux sociétés publiques françaises pour du matériel militaire destiné à l'armée française", a-t-on expliqué. La France possède déjà six A400M livrés par Airbus Group AIR.PA et compte en réceptionner un ou deux de plus d'ici l'automne, tandis que les trois frégates proviennent du constructeur naval militaire DCNS, dont l'équipementier Thales TCFP.PA détient 35%. Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian recevront mardi prochain lors d'un déjeuner les dirigeants des six groupes français de défense concernés par les sociétés de projet - Airbus Group, Safran SAF.PA , Thales, DCNS, Dassault Aviation AVMD.PA et le groupe de formation et d'assistance DCI. Dans un second temps, la France pourrait envisager d'ouvrir le capital des sociétés de projet à des investisseurs privés, a précisé la même source. (Cyril Altmeyer, édité par Pascale Denis)

Valeurs associées

-0.07%
+2.62%
+0.39%
-0.11%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.