Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-L'allemand bénéficiera de la réforme, dit Vallaud-Belkacem

Reuters30/04/2015 à 10:36

PARIS, 30 avril (Reuters) - L'allemand sera l'un des bénéficiaires de la réforme du collège, a assuré jeudi la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, alors que les détracteurs du texte et Berlin disent redouter un affaiblissement de son apprentissage. La France s'efforce de rassurer Berlin sur la réforme, qui prévoit notamment la disparition des classes "bilangues", dans lesquelles l'apprentissage de deux langues vivantes, souvent l'anglais et l'allemand, est prévu dès la classe de 6e, au profit d'un apprentissage de la deuxième langue vivante (LV2) généralisé en 5e, donc avancé d'un an. ID:nL5N0XQ56R L'Allemagne dit redouter que l'espagnol soit favorisé par ce dispositif. Najat Vallaud-Belkacem affirme pour sa part que l'allemand sera renforcé parce qu'il pourra être appris plus tôt par plus de collégiens, voire dès le primaire. "Que dis la réforme du collège sur les langues ? Elle dit : 'nous avançons d'un an l'apprentissage de la langue vivante 2'. L'allemand va en bénéficier car le fait de commencer en 5e pour l'ensemble des collégiens, ça voudra dire 54 heures de plus de LV2", a-t-elle déclaré sur RTL. "C'est évidemment un gain pour les LV2. C'est même, s'agissant de l'allemand, un double gain puisque dans la réforme nous prévoyons que nous promouvrons l'apprentissage de l'allemand et des autres langues que l'anglais en LV1 en classe de CP", a-t-elle ajouté, en soulignant qu'actuellement 98% des élèves du primaire apprennent l'anglais. Najat Vallaud-Belkacem a par ailleurs répliqué aux critiques portant sur l'enseignement du latin et du grec, qui vont perdre leur statut d'option et devenir des "enseignements pratiques interdisciplinaires", avec un accès potentiellement élargi mais moins d'heures par élève, jugeant que les opposants défendaient une approche élitiste de l'éducation. "Le latin, qui était jusqu'à présent réservé à 20% d'élèves, (sera) désormais généralisé", a-t-elle déclaré. "En réalité, ce qui gêne, c'est qu'on puisse rendre accessible à tous les collégiens des choses qui jusqu'à présent n'étaient réservés qu'à 15% d'entre eux, parce que ça leur fait perdre un avantage comparatif." (Gregory Blachier, édité par Jean-Baptiste Vey)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.