Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Hollande à Colombey pour l'"Histoire", critiques à droite

Reuters13/06/2016 à 14:55
    * Hommage silencieux au général de Gaulle 
    * Une première pour un président socialiste en exercice 
    * Les Républicains ironisent sur un déplacement "tactique" 
 
    PARIS, 13 juin (Reuters) - François Hollande se rend ce 
lundi à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne) pour se 
recueillir sur la tombe du général de Gaulle, une première pour 
un président socialiste en exercice dont s'offusque une partie 
de la famille gaulliste. 
    Accompagné du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, le 
chef de l'Etat rendra un hommage silencieux au fondateur de la 
Ve République, à cinq jours de l'anniversaire de l'appel du 18 
juin 1940, que François Hollande ira célébrer au Mont Valérien.  
    A Colombey, le président déposera une gerbe sur la tombe du 
général avant de visiter le domaine de la Boisserie, résidence 
familiale des De Gaulle, et se recueillir devant la Croix de 
Lorraine érigée non loin de là. 
    La venue du chef de l'Etat répond à une invitation de la 
famille De Gaulle, précise l'entourage de François Hollande. 
    "Le général de Gaulle appartient à tous les Français, il 
appartient à notre Histoire et il est normal de rendre hommage à 
un homme qui a contribué à faire de notre pays ce qu'il est 
aujourd'hui", souligne un proche.   
    Ce déplacement a suscité l'ironie du porte-parole des 
Républicains, Guillaume Larrivé.  
    "D'une certaine manière, nous nous félicitons de ce qui 
pourrait être une sorte de conversion tardive à quelques valeurs 
qui sont les nôtres, les valeurs du gaullisme, même si nous ne 
nous faisons aucune illusion bien sûr sur le caractère tactique 
d'une telle multiplication de commémorations", a-t-il déclaré 
lors d'un point de presse. "A tel point qu'on se demande s'il 
est président de la Ve République ou de la IVe République." 
     
    "PROVOCATION" 
    Plus sévère, le député Nicolas Dupont-Aignan, président de 
Debout la France et candidat à l'élection présidentielle de 
2017, dénonce une "provocation".  
    "François Mitterrand n'a jamais été gaulliste mais n'a 
jamais eu l'outrecuidance de se recueillir sur la tombe du 
général de Gaulle", a-t-il déclaré sur RTL. "François Hollande 
se livre à une petite manoeuvre assez pitoyable. C'est une 
provocation". 
    A la différence de l'ancien président socialiste 
(1981-1995), auteur d'un essai anti-De Gaulle intitulé "Le coup 
d'Etat permanent", François Hollande ne se pose pas en 
détracteur du fondateur de la Ve République, qu'il cite souvent 
dans ses discours.  
    "Le président commémore chaque année l'appel du 18 juin. Il 
rend hommage à tous ceux qui ont fait notre Histoire. Cela fait 
tout simplement partie du rôle d'un président de la République", 
souligne son entourage, qui ne voit pas dans la visite à 
Colombey matière à "polémique". 
    Le déplacement de François Hollande en Haute-Marne précédera 
d'autres hommages.  
    Il visitera vendredi à Versailles l'exposition "Un président 
chez le roi-De Gaulle au Trianon". Puis, le lendemain, jour 
anniversaire de l'Appel du 18-Juin, il rendra sa traditionnelle 
visite au Mont Valérien, devant le Mémorial de la France 
combattante. 
    La plupart des candidats à la primaire de droite se 
réclament du gaullisme, tel le maire de Bordeaux, Alain Juppé, 
et l'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, 
qui a fait acte de candidature ce lundi.     
    Colombey-les-Deux-Eglises est un lieu de pèlerinage pour des 
personnalités politiques de tous bords. L'ex-président Les 
Républicains Nicolas Sarkozy s'y rendait chaque année lorsqu'il 
était au pouvoir.  
    En 2014, le vice-président du Front national, Florian 
Philippot, était allé fleurir la tombe du général de Gaulle à 
l'occasion du 44e anniversaire de sa mort, le 9 novembre 1970.   
   
 
 (Elizabeth Pineau, avec Sophie Louet, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.