Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-François Fillon promet de "casser la baraque"

Reuters02/04/2016 à 18:58
    * L'ex-Premier ministre se voit en anti-Juppé et Sarkozy 
    * Mais ne les nomme pas 
    * Les sondages n'ont pour l'heure aucune valeur, selon lui 
 
    PARIS, 2 avril (Reuters) - François Fillon, qui assure avoir 
encore toutes ses chances en vue de la primaire de la droite 
pour 2017 malgré des sondages défavorables, a tenu samedi un 
discours offensif durant lequel il s'est dit prêt à "casser la 
baraque". 
    Avec moins de 10%, l'ancien Premier ministre figure à la 
quatrième place des dernières enquêtes, à quelques points de 
Bruno Le Maire et loin derrière et Alain Juppé et Nicolas 
Sarkozy, lequel n'a pas encore dit s'il briguerait l'investiture 
de son camp pour la prochaine présidentielle.   
    "Je ne suis pas le candidat de la revanche, je ne suis pas 
celui du consensus", a-t-il dit lors d'une réunion publique à 
Paris, évoquant l'ex-président, battu par François Hollande en 
2012, et le maire de Bordeaux, aujourd'hui favori. 
    François Fillon a encore tenté de discréditer ses deux 
concurrents en estimant que les électeurs "ne voudront pas 
rééditer le match de 2012".  
    "Et il faudra davantage que des postures tranquilles pour 
les convaincre", a ajouté l'ancien chef du gouvernement, sans 
citer Alain Juppé, qui assume un profil proche du centre et 
évite de susciter la controverse.     
    "Je viens sérieusement casser la baraque pour la 
reconstruire autrement", a-t-il affirmé. 
     
    "SCÉNARIOS BOUSCULÉS" 
    Pour l'heure, François Fillon dispose d'un solide réseau 
d'élus, y compris à l'Assemblée nationale et au Sénat, et jouit 
d'une meilleure cote de confiance que la plupart de ses 
concurrents au sein des Républicains. 
    D'après un sondage BVA pour Orange et iTELE paru samedi, 37% 
des Français et 57% des seuls sympathisants de droite lui font 
confiance - un score inférieur à ceux d'Alain Juppé et de Bruno 
Le Maire mais supérieur à celui de tous les autres prétendants.  
    Il peine toutefois à convertir ses atouts en intentions de 
vote, qui plafonnent à 8% dans une étude Ifop-Fiducial publiée 
le 23 mars.  
    Selon lui, les enquêtes d'opinion n'ont pas valeur de 
prédiction, à un peu moins de neuf mois de la primaire des 20 et 
27 novembre, et il faudra attendre l'automne pour y voir plus 
clair.     
    "A l'automne, les primaires vont bousculer les scénarios que 
l'on croit écrits d'avance. Les sondages actuels ne doivent pas 
vous impressionner", a-t-il lancé à ses partisans.   
    "On interroge au débotté des Français qui n'ont pas encore 
la tête dans la présidentielle, qui ne savent pas qui seront les 
candidats, quels seront leurs programmes, et qui ne savent pas 
même le plus souvent s'ils iront voter aux primaires", a soutenu 
François Fillon. 
    Jusqu'à présent, dix candidats se sont déclarés.  
    Mais la liste n'est pas définitive puisque tous ne 
parviendront probablement pas à recueillir les parrainages 
requis - 250 élus, dont au moins 20 parlementaires, et 2.500 
militants - et certains cadres des Républicains, à commencer par 
Nicolas Sarkozy, n'ont pas dévoilé leurs intentions. 
 
 (Simon Carraud, édité par Jean-Philippe Lefief) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.