Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

DAIMLER

65.60EUR
-2.31% 
Ouverture théorique 0.00

DE0007100000 DAI

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    66.40

  • clôture veille

    67.15

  • + haut

    66.40

  • + bas

    64.60

  • volume

    52 979

  • valorisation

    70 181 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    24.05.18 / 21:55:02

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter DAIMLER à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter DAIMLER à mes listes

    Fermer

France-Fin du procès des délits d'initiés présumés chez EADS

Reuters18/05/2015 à 16:04

* Extinction des poursuites contre tous les prévenus * Un doute persistait pour les personnes morales * Les petits porteurs en colère (Actualisé avec réactions) par Chine Labbé PARIS, 18 mai (Reuters) - Le tribunal correctionnel de Paris a mis un terme lundi au procès des délits d'initiés présumés chez EADS, devenu Airbus Group AIR.PA , en constatant l'extinction des poursuites. Le 18 mars dernier, le Conseil constitutionnel, qui avait été saisi par certains prévenus, avait jugé non conforme le cumul de poursuites pénales et administratives en matière boursière. ID:nL6N0WK1HX Le Parquet national financier (PNF) avait donc requis la relaxe des prévenus, estimant que le tribunal les poursuivait pour les mêmes faits que l'Autorité des marchés financiers (AMF), qui les avait blanchis en 2009. ID:nL5N0Y22Y0 Le tribunal correctionnel a eu la même appréciation, mais il a préféré l'extinction des poursuites à la relaxe, une subtilité juridique qui ne change rien sur le fond. "Ça consacre la fin des doubles poursuites en matière d'abus de marché", a déclaré à Reuters Me Thomas Baudesson, conseil d'Alain Flourens, aujourd'hui chef du programme de l'A380. Pour Me Jean-Yves Le Borgne, avocat de l'Américain John Leahy, actuel directeur commercial d'Airbus, grâce au Conseil constitutionnel et à la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), "on arrive de plus en plus à percevoir dans notre système un certain nombre d'anomalies". Les avocats qui avaient saisi les "Sages" s'appuyaient notamment sur un arrêt de la CEDH de 2014 renvoyant au principe du "non bis in idem" qui interdit de poursuivre une même personne deux fois pour les mêmes faits. COLÈRE DES PETITS PORTEURS Me Pascal Lavisse, avocat de l'Association des petits porteurs actifs, a dit lundi la "colère" de ses clients. "La décision qui est rendue privilégie les prévenus au dépit des parties civiles", a-t-il déclaré, soulignant que les petits porteurs ne pouvaient pas se constituer partie civile devant l'AMF et que, faute de procès au pénal, la seule option qui leur restait était la coûteuse procédure civile en indemnités. L'avocat a indiqué à Reuters qu'il allait saisir le législateur pour s'assurer qu'une solution serait trouvée à ce "problème juridique". Le Conseil constitutionnel a donné au Parlement jusqu'au 1er septembre 2016 pour réformer la loi qui permettait jusque-là le cumul des poursuites. Plusieurs solutions sont envisageables pour adapter le droit, comme la création d'une juridiction spéciale pour les marchés financiers et la mise en place d'un "aiguillage" entre l'AMF et le tribunal, en fonction de la gravité des infractions. L'AMF, qui remettra mardi ses propositions au gouvernement, souhaite que les procédures administratives et pénales puissent continuer à coexister et propose la création d'une "période de concertation de deux mois pour définir l'orientation du dossier", explique son président dans Le Monde. ID:nL5N0Y92WC Sept anciens et actuels responsables d'EADS ainsi que ses deux ex-actionnaires Daimler DAIGn.DE et Lagardère LAGA.PA étaient poursuivis dans ce dossier. Ils étaient soupçonnés d'avoir réalisé en 2006 des plus-values importantes en cédant des actions alors qu'ils disposaient, selon l'accusation, d'informations privilégiées sur les difficultés de la société, notamment sur ses programmes A350 et A380. Tous niaient les faits qui leur étaient reprochés. Si le sort des personnes physiques faisait peu de doute, une incertitude persistait sur la possibilité, pour le tribunal, de maintenir les poursuites à l'encontre des anciens actionnaires. L'un des éléments de l'accusation, les informations relatives aux difficultés de la production de l'A380, n'avait en effet pas été retenu à leur encontre par le collège de l'AMF. Mais comme le parquet, le tribunal a considéré lundi que la détention d'informations privilégiées n'était pas en elle-même répréhensible et que les faits reprochés étaient les mêmes. (édité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

-2.31%
-2.36%
-2.14%
-2.46%
-2.31%
-3.15%
-0.62%
0.00%
+0.13%
-2.77%
-2.43%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.