Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Fekl lance "Movida", pour "la vie des idées" à gauche

Reuters04/10/2016 à 17:08
    PARIS, 4 octobre (Reuters) - Le secrétaire d'Etat chargé du 
Commerce extérieur, Matthias Fekl, annonce dans un entretien à 
l'Express diffusé mardi le lancement d'un nouveau mouvement 
politique à gauche, baptisé "Movida".  
    S'il refuse de se prononcer sur une éventuelle candidature 
de François Hollande pour un second mandat, l'élu trentenaire 
dit agir pour "que la gauche gagne en 2017" et au-delà.  
    "Ce qui compte, c'est le chemin que l'on veut dessiner pour 
la France et pour l'Europe. Les ego, c'est bien ; les idées , 
c'est mieux", dit-il dans l'entretien à paraître mercredi.  
    Selon la définition de Matthias Fekl, Movida est un 
"mouvement pour la vie des idées et des alternatives", qui 
appelle la gauche à "renouer avec (ses) fondamentaux".  
    Il rassemble "des jeunes, des intellectuels, des élus de 
toutes les tendances du PS, des sympathisants".  
    Selon l'entourage de Matthias Fekl, Movida a reçu le soutien 
d'une quarantaine de parlementaires socialistes et de membres du 
gouvernement comme le secrétaire d'Etat à l'Enseignement 
supérieur, Thierry Mandon, et son collègue de l'Industrie, 
Christophe Sirugue.  
    Matthias Fekl plaide pour "une nouvelle République, avec un 
septennat non renouvelable, la réduction drastique du nombre de 
parlementaires, le développement du référendum d'initiative 
populaire". Il propose aussi un "service civique européen".  
    Le ministre, qui a récemment demandé l'arrêt des 
négociations entre l'Union européenne et les Etats-Unis sur un 
projet de traité de libre-échange se dit "très critique envers 
le social-libéralisme".  
    "La modernité, ça ne peut pas être de transposer avec 20 ans 
de retard les mesures blairistes ou schrödériennes dont on voit 
les dégâts ailleurs en Europe", dit-il. 
    Matthias Fekl critique la démarche de son ancien collègue de 
l'Economie, Emmanuel Macron, qui a quitté le gouvernement fin 
août pour se consacrer à son mouvement "En marche !" 
    "Emmanuel Macron, qui se présente comme antisystème, est en 
réalité la dernière trouvaille d'un système à bout de souffle", 
dit-il. "C'est la devanture souriante et en apparence 
sympathique d'un modèle et d'intérêts qui le sont beaucoup 
moins." 
 
 (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.