Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Evacuation du site de Sivens après l'abandon du projet

Reuters06/03/2015 à 17:22

* Un "redimensionnement" encore flou * Vive tension entre opposants au barrage et agriculteurs * L'évacuation des "zadistes" est en cours (Actualisé avec fin de l'évacuation) par Johanna Decorse SIVENS, Tarn, 6 mars (Reuters) - Les forces de l'ordre ont évacué vendredi les militants écologistes qui occupaient le site du barrage controversé de Sivens après que le conseil général du Tarn a décidé d'abandonner le projet initial et de le "redimensionner". L'ordre d'évacuation a été donné à la mi-journée et la plupart des "zadistes" - une quarantaine au total - ont été évacués sans incident majeur. Les forces de l'ordre ont procédé à une petite dizaine d'interpellations selon le ministère de l'Intérieur. Deux escadrons de gendarmerie - environ 150 hommes - vont rester sur place pour empêcher l'accès au site. Le Premier ministre Manuel Valls avait mis en garde les opposants qui persisteraient à résister, la mort du militant écologiste Rémi Fraisse, tué par une grenade de gendarmerie en octobre dernier sur le site, étant dans tous les esprits. "Il faut maintenant que tout cela s'arrête et que la vie normale reprenne ses droits sur son territoire", a-t-il dit lors d'une conférence de presse commune avec son homologue québécois. Les élus du Tarn ont voté par 43 voix sur 46 en faveur de la résolution proposée par le président socialiste du conseil général, Thierry Carcenac, de faire le choix d'une "retenue d'eau redimensionnée" dans la zone du projet initial. L'exécutif départemental a exigé de l'Etat qu'il procède "sans délai à l'expulsion des occupants sans droit ni titre", les "zadistes" refusant toute retenue dans la zone. ETUDES COMPLÉMENTAIRES Le conseil général a opté pour la solution d'un réservoir réduit dans la zone où devait se situer le barrage initial. "Des études complémentaires doivent être réalisées le plus rapidement possible pour savoir où ce redimensionnement se positionnera, à 300 mètres, à 200 mètres, à 50 mètres ou sur le site actuel", a déclaré Thierry Carcenac à l'issue du vote. "Nous essaierons de trouver la meilleure solution pour répondre au besoin en eau qui est avéré." Il a écarté l'autre solution proposée par les experts, jugée plus coûteuse et plus longue à mettre en oeuvre, un ensemble de trois retenues latérales ou collinaires dont une à Sivens, et les deux autres à proximité. Les ministres de l'Ecologie et l'Agriculture ont approuvé la décision du Conseil général qu'ils estiment équilibrée. "Ségolène Royal et Stéphane Le Foll saluent cette décision, qui, tout en respectant l'ensemble des critères de protection environnementale, sécurisera les apports en eau nécessaire pour des productions agricoles à forte valeur ajoutée et génératrices d'emploi local", ont-ils dit dit dans un communiqué. A l'arrêt depuis octobre, le projet initial de barrage-réservoir a été enterré mi-janvier par Ségolène Royal, à la suite d'un rapport d'experts défavorable. Favorable au projet de barrage, Maryline Lherm, conseillère générale du canton de Lisle-sur-Tarn et maire de cette même commune où devait être construit l'ouvrage, a voté pour son redimensionnement avant tout pour obtenir l'évacuation des zadistes qui occupent la zone depuis octobre 2013. "Si je vote ce texte, c'est parce qu'il y a l'évacuation à la clé", a-t-elle déclaré, pour en finir avec "la souffrance" des habitants de la vallée du Tescou. L'élue départementale Anne Laperrouze a également voté le texte pour que "l'Etat de droit soit respecté" bien qu'il demeure pour elle "un compromis avec un peu de flou". (Avec Julien Ponthus à Paris, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.