Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Emmanuel Macron devra s'acquitter de l'ISF

Reuters31/05/2016 à 20:24
 (Actualisé avec Le Foll) 
    PARIS, 31 mai (Reuters) - Emmanuel Macron estimait ne pas 
être redevable de l'impôts de solidarité sur la fortune (ISF) 
mais les vérifications fiscales déclenchées après sa nomination 
au gouvernement ont débouché sur une réévaluation du patrimoine 
de son couple, écrit mardi le site d'informations Mediapart. 
    Affirmant être en conformité avec l'administration fiscale, 
le ministre de l'Economie a dénoncé une volonté de le 
déstabiliser.  
    "Ces derniers jours et ces dernières semaines, il y a un 
emballement sur à peu près tous les sujets pour essayer soit de 
me déstabiliser, soit de me fragiliser, soit penser, sans doute 
salir l'action qui est la mienne", a-t-il dit à la presse lors 
d'un déplacement dans le Nord. 
    "Donc bon courage à ceux qui tentent cela, bonne chance. 
Parce que cela ne m'arrêtera pas, cela ne fait que conforter ma 
détermination à renouveler l'offre politique et à changer la vie 
politique", a ajouté le fondateur du mouvement "En Marche !", 
dont on ignore les intentions pour la présidentielle de 2017. 
    Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a estimé 
que le ministre de l'Economie était "parfaitement clair sur 
cette question fiscale" et qu'il n'y avait "rien à lui 
reprocher". 
    "Je souhaite qu'il reste au gouvernement parce qu'il (...) 
incarne une ambition, un optimisme", a-t-il dit sur BFM TV.  
    Dimanche, Stéphane Le Foll avait dit être "certain" que la 
question de la démission du gouvernement d'Emmanuel Macron "va 
se poser" au principal intéressé.  
    À l'issue de discussions avec le fisc, en particulier sur la 
valeur de la demeure de son épouse au Touquet, Emmanuel Macron a 
finalement admis qu'il devait payer l'ISF dont le seuil est de 
1,3 million d'euros (d'actifs nets taxables), précise pour sa 
part Mediapart. 
    Il a déposé une déclaration rectificative pour les années 
2013 et 2014, ajoute-t-il. 
    Le barème de l'ISF étant faible sur les premières tranches 
du patrimoine, le rattrapage pourrait toutefois rester inférieur 
à 10.000 euros, intérêts ou pénalités compris, selon Mediapart. 
    D'autres ministres de François Hollande n'ont pas caché 
qu'ils payaient ou avaient payé l'ISF, sans le contester. Mais 
Emmanuel Macron a critiqué en avril dernier l'efficacité de cet 
impôt dans la revue "Risques". 
    "Si on a une préférence pour le risque face à la rente, ce 
qui est mon cas, il faut préférer la taxation sur la succession 
aux impôts de type ISF", avait-il déclaré. 
    Son entourage avait précisé le lendemain que le ministre 
n'avait pas parlé d'une suppression de l'ISF, mais d'une 
préférence pour l'impôt sur les successions.  
 
 (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.