Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Dieudonné visé pour apologie du terrorisme

Reuters12/01/2015 à 18:15

* Dieudonné a dit se sentir "Charlie Coulibaly" * Valls dénonce "la parole qui tue, la parole de haine" * Dieudonné affirme s'être associé à l'hommage à Charlie (Actualisé avec Cazeneuve, Dieudonné, Strasbourg) PARIS, 12 janvier (Reuters) - Le parquet de Paris a ouvert lundi une enquête pour apologie du terrorisme contre Dieudonné, qui a écrit dimanche sur Facebook se sentir "Charlie Coulibaly", en référence à Amedy Coulibaly, qui a tué une policière à Montrouge et quatre personnes dans une épicerie casher de Paris, a-t-on appris de source judiciaire. Plus de 3,7 millions de personnes ont défilé dimanche à Paris et dans le reste de la France en hommage aux 17 personnes tuées dans une série d'attentats djihadistes, une mobilisation historique sans équivalent depuis la Libération. ID:nL6N0UQ0DZ La foule scandait notamment "Je suis Charlie", en référence à l'hebdomadaire Charlie Hebdo, où une attaque armée mercredi dernier a fait 12 personnes, dont deux policiers. "Après cette marche historique, que dis-je... Légendaire! (...) je rentre enfin chez moi", a écrit le polémiste dimanche soir sur Facebook. "Sachez que ce soir, en ce qui me concerne, je me sens Charlie Coulibaly", a-t-il ajouté dans cette publication retirée depuis du site internet. Un Etat de droit doit mener "une lutte impitoyable, bien sûr contre le terrorisme, contre toutes les violences mais aussi contre la parole qui tue, la parole de haine", a déclaré le Premier ministre, Manuel Valls, à des journalistes. "Il ne faut pas confondre la liberté d'opinion avec l'antisémitisme, le racisme, le négationnisme"", a-t-il ajouté alors qu'on l'interrogeait sur les propos du polémiste. Dénonçant des "propos abjects", le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a rappelé que l'apologie d'actes de terrorisme était passible de sept ans de prison et de 100.000 euros d'amende. Le parquet a déjà ouvert en septembre dernier une enquête préliminaire contre Dieudonné pour le même chef après la diffusion d'une vidéo sur l'assassinat du journaliste américain James Foley par l'Etat islamique.( ID:nL5N0R60V2 ) UN HOMME POURSUIVI POUR APOLOGIE DU TERRORISME Dieudonné a écrit lundi à Bernard Cazeneuve pour dénoncer un "lynchage médiatique", assurant s'associer à l'hommage rendu par les Français à Charlie Hebdo, "pour que l'on continue à rire de tout". "On me considère comme un Amedy Coulibaly alors que je ne suis pas différent de Charlie", affirme-t-il dans la lettre publiée sur sa page Facebook et proposant "la paix" au ministre de l'Intérieur. Dimanche après-midi, Dieudonné avait indiqué sur Twitter défiler "aux côtés des défenseurs de la liberté d'expression". "Pensées pour tous ceux qui n'ont jamais eu peur de mourir de rire", avait-il ajouté. Son avocat n'était pas disponible dans l'immédiat. Le maire UMP de Nice, Christian Estrosi, a annoncé avoir pris un arrêté interdisant un spectacle de Dieudonné prévu le 25 juin dans la ville. "Alors même que notre pays vient de traverser une période troublée, je ne peux prendre le risque d'accueillir une personne qui est coutumière de la provocation et de l'incitation à la haine", écrit-il dans un communiqué. Un Strasbourgeois de 30 ans a été placé en détention lundi après-midi par le tribunal correctionnel de Strasbourg dans l'attente d'une audience sur le fond le 27 janvier. Il était poursuivi en comparution immédiate pour avoir republié sur Twitter une photo montrant un fusil d'assaut Kalachnikov, plusieurs balles et une note indiquant "Bons baisers de Syrie Bye bye Charlie". Le prévenu a reconnu "être un ancien trafiquant de drogue" après l'évocation de son casier judiciaire et affirmé que publier cette photo n'était pour lui qu'une "mauvaise blague". "Mon client ne peut pas être jugé sereinement. Sur Twitter, 20.000 personnes ont repris des messages avec 'Je suis Kouachi' (du nom des tueurs de Charlie Hebdo-NDLR), va-t-on tous les poursuivre ?", a plaidé Me Michaël Wacquez, son avocat. (Chine Labbé, avec Gérard Bon et Pierre France à Strasbourg, édité par Sophie Louet)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.