Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Deux nouvelles têtes au gouvernement

Reuters17/06/2015 à 10:54

(Actualisé avec détails) PARIS, 17 juin (Reuters) - Les députées socialistes Clotilde Valter et Martine Pinville font leur entrée au gouvernement en tant que secrétaires d'Etat dans le cadre d'un remaniement "technique" annoncé mercredi par l'Elysée. Clotilde Valter est nommée secrétaire d'Etat chargée de la Réforme de l'Etat et de la simplification, une fonction jusqu'à présent occupée par Thierry Mandon. Ce dernier reprend le portefeuille de l'Enseignement et de la Recherche, laissé vacant par Geneviève Fioraso au printemps, pour raisons de santé. Martine Pinville, 56 ans et députée de Charente, devient quant à elle secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation, et de l'Economie sociale et solidaire. Elle remplace Carole Delga, qui quitte le gouvernement pour se consacrer aux élections régionales de décembre : elle mènera la liste PS en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Députée du Calvados, originaire du Pas-de-Calais et passée par l'Ena, Clotilde Valter a eu pour première figure tutélaire Lionel Jospin, dont elle fut conseillère lorsqu'il était ministre de l'Education nationale, au début des années 1990. Elle fut ensuite membre de son cabinet à Matignon, où elle était chargée des questions de sécurité, d'immigration ou encore de la Corse, puis a suivi l'ancienne ministre et figure féministe Yvette Roudy dans le Calvados. Son parcours décrit celui d'une fidèle aux orientations de François Hollande, dont elle avait cosigné la motion portée par Bertrand Delanoë en 2008 lors du Congrès PS de Reims. Elle a signé cette année la motion de Jean-Christophe Cambadélis, réélu premier secrétaire avec le soutien du gouvernement. Fonctionnaire des impôts, Martine Pinville, elle, est députée depuis 2007 et s'est fait une spécialité des questions sociales à l'Assemblée, où elle était jusqu'à présent secrétaire de la commission des Affaires sociales. Elle était également signataire de la motion A lors du récent congrès de Poitiers du PS. (Gregory Blachier, avec Elizabeth Pineau, édité par Sophie Louet)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.