Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Des mesures pour relancer l'investissement des PME

Reuters15/09/2014 à 20:36

* Banquiers et assureurs aux Assises de l'investissement * Fonds de garantie pour préserver la trésorerie des TPE * 1,9 milliard pour la construction de logements intermédiaires * Vers une "titrisation" des crédits aux PME par Elizabeth Pineau et Emmanuel Jarry PARIS, 15 septembre (Reuters) - Confronté à une stagnation de l'économie française, François Hollande a annoncé lundi des mesures en faveur de la trésorerie et de l'investissement des petites entreprises, ainsi qu'une relance du secteur du logement. La Banque publique d'investissement (BpiFrance) mettra en place le 1er janvier 2015 un fonds de garantie des crédits de trésorerie jusqu'à 50.000 euros pour 10.000 très petites entreprises (TPE), a dit le chef de l'Etat à l'issue d'assises de l'investissement à l'Elysée. Il a également confirmé que la BPI expérimenterait la transformation des créances bancaires sur les petites et moyennes entreprises (PME) et les sociétés de taille intermédiaires (ETI) en titres cessibles (titrisation). Cette expérience sera menée dans un premier temps sur un portefeuille de crédits bancaires pouvant aller jusqu'à trois milliards d'euros. L'Etat et la BPI comptent sur les compagnies d'assurance pour racheter ces titres. L'idée est de permettre un refinancement des encours de crédits aux PME et ETI et de réduire ainsi la consommation en fonds propres des banques commerciales engagées dans le financement de ce type de sociétés, a expliqué le directeur général de la BPI, Nicolas Dufourcq. ID:nL6N0RG37S "La BPI organisera le rachat de crédits que les banques ont faits aux PME en offrant sa garantie", a précisé François Hollande. "Les banques pourront, avec ce mécanisme encadré, augmenter largement leur capacité de prêts". Selon Nicolas Dufourcq, d'autres institutions que la BPI travaillent sur la "titrisation" des crédits immobiliers. LA CGPME SATISFAITE Le président de la CGPME, Jean-François Roubaud, qui a participé à l'une des tables rondes, s'est montré satisfait des annonces présidentielles : "Ça nous permet de rassurer les chefs d'entreprise sur l'évolution des investissements." Il voit notamment dans le fonds de garantie des crédits de trésorerie un moyen de "sauver de la mort" des milliers de TPE. François Hollande a également annoncé le lancement dans les trois mois d'une campagne sur le respect de la loi en matière de délais de paiement - un mal dont souffrent TPE et PME. "Si la loi était respectée, 10 milliards d'euros de trésorerie seraient rendus aux entreprises", a-t-il fait valoir. Selon l'Insee, l'investissement des sociétés non financières a baissé en France de 0,7% au premier trimestre et de 0,8% au deuxième. Les patrons de l'industrie manufacturière anticipent une quasi stabilité sur l'ensemble de 2014 (+1,0%). Or les économistes estiment que l'investissement est l'un des principaux moteurs qui manquent à l'économie française. François Hollande a pour sa part rappelé que 60.000 PME disparaissaient chaque année faute de trésorerie. Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, avait déploré auparavant que les entreprises françaises financent en France leurs investissements essentiellement par l'endettement. LOGEMENT Parmi d'autres mesures annoncées par François Hollande figure le financement par l'Etat et la Caisse des dépôts et consignations à hauteur de 1,9 milliard d'euros de 25.000 logements intermédiaires supplémentaires sur cinq ans. Les fonds investis par l'Etat (un milliard d'euros) proviendront de cessions de participations de l'Etat dans les entreprises, a-t-il précisé. En matière de réorientation de l'épargne, il a évoqué sans entrer dans les détails des mesures fiscales pour encourager des investissements longs et un recours partiel aux 200 milliards d'euros des fonds des caisses de retraites complémentaires. "Sur 200 milliards, un seul milliard est investi dans les PME et ETI", a-t-il dit. "Notre objectif est de redéployer au moins cinq milliards de ces fonds vers les PME et les ETI." Les assises coïncident en outre avec la promulgation des derniers textes d'application d'une réforme de l'assurance vie dont le gouvernement espère la réorientation, par le biais de nouveaux produits, de 200 milliards d'euros vers l'économie. Organisées à la veille du discours de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls, cette conférence s'inscrivait dans une série de rendez-vous annoncés à la conférence sociale de juillet, entre la réunion de mercredi dernier sur la mise en oeuvre du pacte de responsabilité dans les principales branches et une autre sur l'apprentissage, vendredi à l'Elysée. (Edité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.