Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Des mesures pour la diversité dans la fonction publique

Reuters16/02/2017 à 19:26
    STRASBOURG, 16 février (Reuters) - Le Premier ministre, 
Bernard Cazeneuve, a présenté jeudi, à Strasbourg, plusieurs 
mesures destinées à renforcer la diversité dans la fonction 
publique pour que celle-ci soit plus représentative de la 
société française. 
    Il s'agit d'une charte du recrutement sensibilisant les 
acteurs à cette problématique, du renouvellement d'opérations de 
"testing" auprès des recruteurs publics, de l'introduction dans 
certains concours d'épreuves intégrant les capacités des 
candidats et non seulement leurs connaissances. 
    "Notre objectif, c'est que la fonction publique soit à 
l'image de notre pays", a affirmé Bernard Cazeneuve. 
    Ces mesures et d'autres présentes dans la loi Egalité et 
citoyenneté, récemment promulguée, ont été inspirées par un 
rapport sur "Les écoles de service public et la diversité", 
commandé en 2016 par Manuel Valls, alors Premier ministre. 
    Le document rédigé sous l'égide du conseiller d'Etat Olivier 
Rousselle a été remis pour l'occasion à Bernard Cazeneuve. 
    Il souligne l'acuité du problème et la difficulté d'y 
remédier. 
    La fonction publique comporte "davantage de cadres que le 
secteur privé en France, et recrute par conséquent une 
proportion importante de diplômés de l'enseignement supérieur, 
avec les biais sociaux que cela implique", dit-il, ajoutant que 
"certaines catégories sociales, tels que les descendants 
d'immigrés, (y) sont sous-représentées". 
    Le conseiller d'Etat a établi son diagnostic auprès d'une 
partie des 75 Ecoles de la fonction publique (EFP) qui incluent 
aussi bien les écoles de police que l'Ena, en passant par des 
écoles d'ingénieurs et celles qui forment personnel judiciaire, 
hospitalier ou enseignant. 
     
    DES "BIAIS INCONSCIENTS" 
    "Le principe constitutionnel d'égale admissibilité aux 
emplois publics interdit tout mécanisme de discrimination 
positive pour accéder à de tels emplois", rappelle-t-il en 
préconisant, plutôt qu'un bouleversement des règles, des mesures 
correctives autour de deux axes : la professionnalisation du 
recrutement et l'élargissement du vivier de postulants. 
    Le rapport propose de mieux renseigner le profil 
sociologique et familial des candidats aux concours, dans les 
limites de ce qu'autorise la loi - pas de données ethniques -, 
et d'adapter le rythme et le contenu des formations. 
    Il suggère de diversifier et mieux former les jurys en 
sensibilisant leurs membres à leurs "biais inconscients", un 
terme qui peut renvoyer à la notion de préjugé. 
    Il recommande d'élargir les possibilités d'accueillir dans 
la fonction publique stagiaires et apprentis qui seront mieux 
armés pour affronter les concours.  
    "Il y avait 700 apprentis en 2015, on va en accueillir 
10.000 en 2017", a expliqué Annick Girardin, ministre de la 
Fonction publique qui était du voyage à Strasbourg. 
    Proposition révélatrice de certaines carences dans les 
procédures de recrutement, Olivier Rousselle suggère de faire 
"une publicité minimale" d'un poste vacant et de recevoir au 
moins deux candidats pour le pourvoir. 
    Il tire par ailleurs un bilan positif des classes 
préparatoires intégrées, un dispositif créé en 2007 par Nicolas 
Sarkozy, qui permet à des boursiers ou à de jeunes chômeurs de 
préparer des concours de la fonction publique au sein d'une EFP. 
    Il propose leur extension à l'ensemble du territoire. Une 
vingtaine d'écoles devraient disposer d'un CPI cette année, 
contre six à l'origine. Le nombre d'étudiants concerné doublera 
en 2017 pour atteindre un millier. 
 
 (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.