Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Démantèlement de la "jungle" de Calais dans un climat tendu

Reuters29/02/2016 à 15:32
    * Jets de pierre et de gaz lacrymogène 
    * Face-à-face entre migrants et militants et policiers 
 
 (Actualisé avec nouveaux développements) 
    CALAIS, 29 février (Reuters) - Le démantèlement d'une partie 
du bidonville de Calais, où se concentrent des milliers de 
migrants dans l'espoir de passer au Royaume-Uni, a débuté lundi 
dans un climat tendu, a constaté Reuters. 
    En milieu de journée, ce démantèlement a donné lieu à des 
jets de pierres de la part de migrants et de militants et de gaz 
lacrymogènes de la part des CRS en guise de riposte et trois 
abris de fortune ont été incendiés. 
    Environ 150 à 200 personnes, migrants et militants 
confondus, faisaient face aux forces de police, déployées en 
nombre dans la matinée, selon un journaliste de Reuters présent 
sur place. 
    La préfecture du Pas-de-Calais a confirmé avoir mis en place 
"un dispositif de protection des forces de sécurité pour 
permettre à la société qui procède au retrait des tentes et 
abris inoccupés d'effectuer son travail". 
    Lundi matin, une vingtaine d'ouvriers encadrés de policiers 
sont arrivés au niveau de "La Lande", le bidonville situé le 
long de la rocade portuaire de Calais. Environ 3.000 migrants y 
séjourneraient encore.  
    Ils ont débuté le nettoyage de la partie sud de la 
zone, vouée par la préfecture à être rasée, sauf pour ce qui 
concerne les espaces publics comme les écoles, conformément à 
une décision de justice prise la semaine dernière.   
    Les forces de l'ordre ont procédé à l'arrestation d'une 
personne qui voulait s'y opposer. 
     
    "COUP DE FORCE" 
    Les opérations de démantèlement devraient durer toute la 
journée sans que l'on sache quelle partie précise de la zone 
sera concernée. 
    "Je ne suis pas surpris par le coup de force de la préfète, 
c'est une opération précipitée, mais ce qui est étonnant c'est 
qu'ils détruisent les cabanes alors que l'offre en conteneurs 
(qui permettent d'abriter les migrants sur place) est réduite à 
100 places", a déclaré à Reuters François Guennoc, secrétaire de 
l'Auberge des migrants. 
    "Cette opération fait relativiser les propos apaisants du 
ministre et de la préfète. Les migrants vont s'enfuir dans les 
bois, et la police va devoir les déloger là ils vont se cacher." 
     La préfète du Pas-de-Calais Fabienne Buccio a justifié dans 
son communiqué l'importance du dispositif policier par "la 
présence de nombreux activistes extrémistes qui ont intimidé les 
migrants pour qu'ils n'acceptent pas les propositions 
d'hébergement" et qui auraient empêché plusieurs migrants de 
monter dans un bus à destination d'un centre d'accueil. 
    Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait promis la 
semaine dernière que le démantèlement de la partie sud de la 
jungle se ferait progressivement, sans "brutalité". 
    Les associations opposées à l'évacuation ont introduit un 
recours devant le Conseil d'Etat contre la décision du tribunal 
administratif de Lille autorisant le démantèlement, a indiqué un 
porte-parole de l'Auberge des Migrants. 
 
 (Pascal Rossignol, avec Pierre Savary, édité par Simon Carraud) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.