Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Cuvillier pour une écotaxe en Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Reuters10/08/2015 à 09:28

PARIS, 10 août (Reuters) - L'ancien ministre des Transports Frédéric Cuvillier souhaite la création d'une écotaxe au niveau de la future région Nord-Pas-de-Calais-Picardie et propose pour cela qu'elle se greffe sur le futur système de péage pour les poids lourds que la Belgique voisine devrait mettre en oeuvre l'an prochain. Dans une interview publiée lundi par les Echos, le maire de Boulogne rappelle qu'il a plaidé l'an dernier, au moment où le gouvernement a enterré le projet de taxe poids lourds nationale face au mouvement des "bonnets rouges" bretons, pour que le principe de l'écotaxe renaisse dans les régions. "Ce sujet est particulièrement pertinent dans notre territoire qui subit un fort transit de camions du fait de la proximité de l'Angleterre et de la Belgique", déclare Frédéric Cuvillier, en soulignant que de 10 à 15% du transport routier de marchandises en France transite par la future grande région. "Nous devons bénéficier de ces circulations internationales et non pas subir uniquement la pollution qui en résulte", ajoute-t-il, "je souhaite que nous soyons pionnier dans la mise en oeuvre d'un tel dispositif." D'autres idées d'écotaxes régionales ont vu le jour récemment, notamment dans un rapport parlementaire qui a proposé de faire contribuer le transport routier de marchandises dans les Alpes au financement de la future liaison ferroviaire Lyon-Turin ID:nL5N0ZT1VW De leur côté, des élus d'Ile-de-France ont réclamé un moratoire sur le démantèlement des portiques mis en place pour l'écotaxe nationale afin de mettre en place un tel dispositif au niveau de la région. "Je pense que c'est une bonne idée, non seulement pour la région Ile-de-France mais également pour d'autres régions", a déclaré la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, en citant notamment l'Alsace et la Lorraine, qui pourraient être intéressées. Frédéric Cuvillier souhaite également un moratoire sur le démantèlement des portiques mis en place par la société Ecomouv', aujourd'hui dissoute, et réclament l'aide des services de l'Etat pour étudier leur compatibilité avec la technologie adoptée par la Belgique. Pour lui, l'extension du futur système belge à des régions françaises frontalières "pourrait constituer le premier pas vers la création d'une taxe de transit européenne". (Yann Le Guernigou, édité par Pierre Sérisier)

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mucius
    10 août11:57

    Les Nordistes sont plus dociles: taxons-les donc en priorité.Au moins tu g... au plus tu paieras taxes et impôts! C'est ça le sens de la justice de la République!

    Signaler un abus

  • M940878
    10 août10:46

    Les racketteurs socialistes adorent les taxes

    Signaler un abus

  • JODHY
    10 août10:19

    comme ca ils auront les poids lourds ET les taxes

    Signaler un abus

  • boudet
    10 août09:55

    On fait. On ne fait pas (mais c'est la faute à sarko), on refera partiellement. Non on ne fait pas. On veut faire et c'est une bonne idée. Quelle est la suite du feuilleton. On se croirait dans les feux de l'amour, sauf que j'espère que la plaisanterie ne durera pas au delà de mai 2017.

    Signaler un abus

  • M999141
    10 août09:47

    Décidément, les taxes, ça les démange les socialistes. Comme dirait Ségolène, c'est le niveau zero de la politique

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.