Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Cri de victoire contesté de Royal sur ses comptes régionaux

Reuters 09/12/2016 à 13:50
    BORDEAUX, 9 décembre (Reuters) - Ségolène Royal s'est 
déclarée satisfaite des observations de la Chambre régionale des 
comptes portant sur sa gestion de la région Poitou-Charentes, 
qui lui a valu d'être, selon elle, la cible d'une "violente 
campagne de dénigrement". 
    Mais le porte-parole de la nouvelle région dans laquelle 
Poitou-Charentes a été englobée a démenti cette interprétation 
positive d'un document qui n'a pas encore été publié. 
    En avril dernier, un audit commandé par la région Nouvelle 
Aquitaine - englobant l'Aquitaine, le Limousin et 
Poitou-Charentes -, révélait que cette dernière présentait 132 
millions d'euros d'impayés et des comptes dégradés, avec 
notamment une capacité de désendettement de plus de 14 ans. 
    Ségolène Royal a présidé la région Poitou-Charentes jusqu'en 
avril 2014 avant de laisser son fauteuil à son vice-président 
Jean-François Macaire.  
    L'actuelle ministre de l'Environnement avait alors 
contre-attaqué en menaçant les élus qui l'avaient mise en cause 
de les poursuivre en diffamation, y compris le président 
socialiste de la Nouvelle Aquitaine Alain Rousset.  
    "Je relève avec satisfaction que la Chambre constate les 
éléments positifs suivants qui anéantissent les accusations 
diffamatoires proférées dans le rapport Ernst and Young", se 
félicite Ségolène Royal dans un communiqué publié jeudi soir. 
    "Le niveau global de la dette de la région est inférieur de 
25% à la moyenne nationale et similaire à celui de l'Aquitaine ; 
le taux d'endettement reste inférieur de 10 points à la moyenne 
nationale (86% contre 96%) ; la part de la dette transmise par 
le Poitou-Charentes à la nouvelle région correspond à sa part 
dans la population de la nouvelle région (30 %)", ajoute-t-elle. 
    Des informations contenues selon elle dans le rapport de la 
Chambre régionale des comptes de Nouvelle-Aquitaine censé rester 
confidentiel jusqu'au 19 décembre.  
    Ségolène Royal relève "avec une grande satisfaction que la 
Chambre considère que le processus budgétaire de la région 
n'était ni irrégulier ni générateur d'insincérité budgétaire", 
et qu'"il n'y a pas d'insincérité budgétaire dans les budgets de 
la région de 2011 à 2015." 
    Pour celle qui fut candidate à la présidence de la 
République en 2007 "les accusations jetées en pâture pour 
discréditer sans preuve sont ainsi clairement démenties." 
    Florent Boudié, porte-parole de la Région Nouvelle Aquitaine 
et député PS de la Gironde évoque pour sa part un "déni de 
réalité" de la part de la ministre.  
    Car selon lui, le rapport de la Chambre régionale des 
comptes "confirme en tout point l'analyse que nous avions faite 
dès le mois de février, que ce soit les impayés, la dette, les 
emprunts toxiques, la capacité de financement négative à la fin 
2015 ou encore l'endettement qui est confirmé." 
 
 (Claude Canellas, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.