Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Cambadélis exhorte l'Allemagne à se souvenir de l'Histoire

Reuters16/07/2015 à 14:58

PARIS, 16 juillet (Reuters) - Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, appelle jeudi l'Allemagne à "se ressaisir" et à ne plus s'enfermer dans le rôle de "père la rigueur" qu'elle a joué avec la Grèce dans les négociations avec ses créanciers. Dans une "lettre ouverte à un ami allemand", le patron du PS rappelle l'importance du couple franco-allemand en Europe, ce que l'exécutif s'est employé à faire après avoir été attaqué par l'opposition au sujet des divergences sur le dossier grec. Mais il dit aussi regretter que Berlin ait imposé des conditions trop dures à Athènes dans le cadre de l'accord scellé avec les créanciers de la Grèce lundi à Bruxelles et surtout que l'Allemagne refuse d'alléger la dette grecque. Comme ceux qui, aux extrêmes de l'échiquier, ont attaqué l'Allemagne en la renvoyant au IIIe Reich, tel à droite Nicolas Dupont-Aignan, ou à une volonté de "détruire l'Europe", tel à gauche Jean-Luc Mélenchon, il convoque l'Histoire mais pour exhorter son "ami allemand" à en tirer les leçons. "Cette amitié aura connu de nombreuses vicissitudes, bien avant et bien après Voltaire et Frédéric II. Elle est le coeur et le moteur de l'Europe", écrit Jean-Christophe Cambadélis. "L'Europe, justement, mon cher ami, ne comprend pas l'obstination actuelle de ton grand pays à vouloir s'enfermer dans ce rôle de petit père la rigueur", poursuit-il. "Ton pays aurait-il oublié la solidarité de la France aux lendemains mêmes des crimes atroces commis en ton nom ?", dit-il en évoquant les accords de 1953 qui réduisirent la dette allemande de moitié et l'échelonnèrent sur trente ans. "Berlin doit se souvenir de cette leçon de l'Histoire au moment où elle fait la leçon budgétaire à Athènes", poursuit Jean-Christophe Cambadélis, estimant qu'une annulation de la dette grecque en 2012, lors du second plan de sauvetage, aurait évité le marasme actuel. Le troisième plan augure d'un nouveau train de mesures d'austérité que Jean-Christophe Cambadélis impute à l'Allemagne, "grande et belle puissance" devenue "le porte-drapeau d'un ordolibéralisme étroit et obtus". "L'Europe des peuples ne comprendrait pas que l'Allemagne veuille imposer par la force de son économie un modèle économique unique, fait d'austérité idéologique et de pointillisme budgétaire", insiste-t-il. "Mon bon ami, il faut que l'Allemagne se reprenne et vite", conclut le patron du PS, souhaitant enfin qu'un état des lieux de la coopération franco-allemande soit fait rapidement. François Hollande a reconnu des différences de sensibilité entre la France et l'Allemagne sur le dossier grec, mais insisté sur la bonne entente entre le président français et la chancelière allemande, même si le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a prôné un scénario de "Grexit". (Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.