Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Cambadélis exclut une candidature de Hollande hors primaire

Reuters29/11/2016 à 10:42
    * La question fait débat depuis plusieurs jours 
    * Hollande doit bientôt dévoiler ses intentions 
    * Certains envisagent un recours judiciaire 
 
    PARIS, 29 novembre (Reuters) - Le Premier secrétaire du 
Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a exclu mardi une 
candidature de François Hollande à l'élection présidentielle de 
2017 hors du cadre de la primaire de la gauche prévue les 22 et 
29 janvier.  
    La question de la participation à cette consultation du chef 
de l'Etat, qui doit dévoiler ses intentions pour le scrutin de 
l'an prochain début décembre, fait débat depuis plusieurs jours. 
    Lundi, l'avocat Jean-Pierre Mignard, proche de François 
Hollande, a déclaré qu'un président sortant n'avait "pas à se 
présenter devant un conseil de famille mais devant le peuple 
tout entier". 
    Un scénario rejeté mardi par Jean-Christophe Cambadélis qui, 
prié de dire s'il excluait une candidature hors primaire du chef 
de l'Etat, a répondu : "Je l'exclus, parce qu'aujourd'hui il y 
un processus qui a été mis en place qui est le processus de la 
belle alliance populaire".  
    "Je vous affirme ce matin : il y aura une primaire de la 
belle alliance populaire, c'est une décision du Parti socialiste 
et personne ne me fera reculer là-dessus", a-t-il dit au micro 
d'Europe 1.  
    Interrogé sur les statuts du parti Les Républicains (LR) qui 
ne prévoient pas de primaire pour un président sortant, le 
patron du PS a répondu : "Ce n'est pas moi qui ai fait les 
statuts (du PS-NDLR), si je les avais fait, il y aurait cela 
dans les statuts".  
    Aujourd'hui, les statuts du Parti socialiste prévoient "qu'à 
chaque élection, il doit y avoir une primaire, on respecte les 
statuts", a-t-il souligné. 
     
    "EN DEHORS DE LA LÉGALITÉ" 
    Selon les statuts du Parti socialiste, "le candidat à la 
présidence de la République est désigné au travers de primaires 
citoyennes ouvertes à l'ensemble des citoyens adhérant aux 
valeurs de la République et de la gauche et coorganisées par les 
formations politiques de gauche qui souhaitent y participer".  
    A l'heure actuelle, il y a six candidats déclarés à la 
primaire de la gauche : Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, 
François de Rugy, Marie-Noëlle Lienemann, Gérard Filoche et 
Jean-Luc Benhamias.  
    Invité sur iTELE mardi matin, le directeur de campagne 
d'Arnaud Montebourg François Kalfon a brandi la menace d'un 
recours en justice si le chef de l'Etat passait outre la case 
primaire.  
    "Ce serait une brutalité tout à fait insupportable, une 
sorte de coup de force politique", a-t-il dit. "François 
Hollande est socialiste, adhérent du Parti socialiste, il y a 
une légalité du Parti socialiste, François Hollande se mettrait 
en dehors de la légalité du Parti socialiste s'il faisait ça". 
    "Il y aurait donc une voie de recours à la fois politique, 
médiatique, de l'opinion publique, et pourquoi pas judiciaire", 
a-t-il estimé.  
    A cinq mois de l'élection présidentielle, la tension est 
montée d'un cran ce week-end au sommet de l'Etat avec 
l'interview de Manuel Valls au JDD dans laquelle il n'exclut pas 
se présenter à la primaire face à François Hollande. 
    Cette sortie a provoqué une quasi crise de l'exécutif que 
Matignon et l'Elysée se sont efforcés de minimiser lundi à 
l'issue d'un déjeuner entre le Premier ministre et le chef de 
l'Etat.   
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.