Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-A neuf jours de l'Euro, Benzema se dit victime de racisme

Reuters01/06/2016 à 13:26
    * Il accuse Didier Deschamps d'avoir cédé à la pression 
    * Une controverse lancée par Eric Cantona 
    * Thierry Braillard dénonce des propos "inacceptables" 
 
 (Actualisé avec réaction Noël Le Graët) 
    PARIS, 1er juin (Reuters) - Karim Benzema, qui n'a pas été 
sélectionné en équipe de France pour l'Euro 2016 de football, a 
ouvert une nouvelle polémique à l'approche du tournoi en 
accusant Didier Deschamps d'avoir "cédé à la pression d'une 
partie raciste de la France". 
    Le secrétaire d'Etat aux Sports a dénoncé des propos 
"injustifiés" et "inacceptables", que l'attaquant du Real Madrid 
tient dans le quotidien sportif espagnol Marca paru ce mercredi. 
    "L'équipe de France est sélectionnée uniquement sur des 
critères techniques et de compétence et il n'y a absolument pas 
le moindre racisme dans cette fédération. Le moment est venu de 
faire plutôt l'unité derrière notre équipe", a souligné Thierry 
Braillard sur BFM TV. 
    L'équipe de France de football, actuellement en stage à 
Neustift (Autriche), entamera l'Euro le 10 juin prochain par une 
rencontre contre la Roumanie. 
    Venu mercredi rendre visite aux joueurs, le président de la 
FFF, Noël Le Graët, a estimé que Karim Benzema, pour lequel il a 
"de l'affection", s'était "laissé un peu aller" et que 
"l'affaire" était close. 
    "La Fédération française de football accepte tous les gens 
de toutes origines et de toutes confessions et elle ne presse 
jamais pour le départ de l'un ou de l'autre", a-t-il à des 
journalistes. 
    Karim Benzema, a-t-il poursuivi, "n'est pas suspendu à vie". 
"On va faire sans lui pendant l'Euro, après on verra." 
    La FFF et le sélectionneur Didier Deschamps avaient décidé 
le 13 avril dernier de ne pas retenir Karim Benzema -- qui 
compte 81 sélections à son actif -- dans la liste des 23 en 
raison de son implication présumée dans l'affaire dite de la 
"sextape" visant son coéquipier Mathieu Valbuena.  
    Dans Marca, Karim Benzema, 28 ans, déclare ne pas comprendre 
son éviction "sur le plan sportif" et ajoute, "sur le plan 
judiciaire" : "Je ne suis pas encore jugé et je suis présumé 
innocent. Il faudra attendre que la justice se prononce". 
     
    "INSUPPORTABLE" 
    Les déclarations du footballeur font suite à des accusations 
de la même teneur de l'ancien international français Eric 
Cantona qui, le 26 mai dernier dans le quotidien britannique The 
Guardian, s'interrogeait sur l'absence de Karim Benzema et Hatem 
Ben Arfa, "les deux meilleurs joueurs en France". 
    L'ancien joueur de Manchester United imputait à mots 
couverts leur non-sélection à "leurs origines (...) 
nord-africaines". 
    Dans une interview à France Football publiée lundi, le 
comédien franco-marocain Jamel Debbouze estime que "Karim 
Benzema, et par extension Hatem Ben Arfa, payent la situation 
sociale de la France d'aujourd'hui". 
    L'ancien Premier ministre François Fillon, candidat à la 
primaire de la droite, a qualifié sur RTL cette nouvelle 
polémique d'"insupportable", "parce que le fait de ramener en 
permanence les problèmes du pays à des questions de race, de 
religion, d'ethnie et de communauté n'est pas un signe de bonne 
santé". 
    "Cette réaction est déplacée. Dans cette affaire, les 
questions de justice ont sans doute plus pesé que les questions 
de racisme. On a beau être un très bon joueur, il y a des 
conditions pour porter le maillot bleu-blanc-rouge", a commenté 
l'ancien Premier ministre (Les Républicains) Jean-Pierre 
Raffarin sur Europe 1. 
    Pour David Cormand, secrétaire national d'Europe 
Ecologie-Les Verts (EELV), interrogé sur iTELE, "il faut 
entendre cette crainte, ce ressenti" face à "une forme 
d'islamophobie qui augmente" en France. 
    "Je ne crois pas que (Didier) Deschamps soit raciste, je ne 
pense pas que la Fédération le soit, par contre, je pense que 
Benzema a raison de dire que nous sommes dans un pays où le 
racisme augmente", a renchéri l'ancien ministre socialiste 
Benoît Hamon sur Europe 1. 
 
 (Sophie Louet) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.