1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-4 milliards de nouvelles dépenses à compenser-presse
Reuters20/04/2016 à 22:05

    PARIS, 20 avril (Reuters) - Les nouvelles mesures annoncées 
par le gouvernement depuis le début de l'année représentent un 
montant de quatre milliards d'euros, à compenser par des 
économies dans le budget 2016, indiquent mercredi Les Echos.  
    Ce montant a été calculé par Valérie Rabault, députée 
socialiste du Tarn-et-Garonne et rapporteur de la commission des 
Finances de l'Assemblée, précise le quotidien économique.     
    Lors de la présentation du programme de stabilité 2016-2019 
la semaine dernière, le gouvernement n'avait pas chiffré le 
montant des dépenses liées au plan pour l'emploi, aux aides aux 
agriculteurs, à la hausse de la rémunération des fonctionnaires 
et aux mesures en faveur de la jeunesse.   
    Le ministre des Finances, Michel Sapin, et le secrétaire 
d'Etat au Budget, Christian Eckert, avaient cependant indiqué 
que ces mesures seraient compensées par des économies sur 
d'autres postes budgétaires.   
    Ils avaient réaffirmé à cette occasion que la France 
comptait respecter ses engagements européens et ramener son 
déficit public sous le seuil de 3% du produit intérieur brut 
(PIB) en 2017.  
    La nouvelle trajectoire pour les comptes publics prévoit un 
déficit ramené à 3,3% du PIB cette année et 2,7% du PIB l'an 
prochain, le scénario du gouvernement se fondant sur l'hypothèse 
d'une croissance de 1,5% du PIB en 2016 puis en 2017.  
    Le redémarrage plus poussif que prévu de l'inflation a 
cependant contraint le gouvernement à prévoir 3,8 milliards 
d'euros d'économies supplémentaires cette année par rapport à 
ses prévisions initiales, afin de respecter cet objectif.      
 
 (Myriam Rivet, édité par Marc Angrand) 
 

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M415325
    21 avril10:21

    on va se réveiller quand de cette dilapidation des ressources que la France n' a pas ????? Hollande où le suicide de la France

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer