Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France 2017-Programme économique et social de François Fillon

Reuters25/11/2016 à 14:01
 (Actualisé avec propositions sur la santé) 
    PARIS, 25 novembre (Reuters) - Voici les principales mesures 
économiques et sociales proposées par François Fillon, qui sont 
jugées irréalistes par les soutiens de son rival à la primaire 
de droite, Alain Juppé, et qualifiées d'ultra-libérales par la 
gauche. 
    
    * TVA : hausse de 2 points du taux normal et du taux 
intermédiaire au quatrième trimestre 2017. 
    * 50 milliards d'euros d'allègements fiscaux et sociaux 
engagés au quatrième trimestre 2017. 
    * Ces 50 milliards comprendront, pour les entreprises, 25 
milliards d'allègement de charges employeur et de suppression 
d'impôts assis sur la masse salariale et la réduction 
progressive, pour 10 milliards, du taux de l'impôt sur les 
sociétés à 25%. 
    * Ces 50 milliards comprendront en outre, pour les ménages, 
la suppression de la cotisation salariale maladie (5,5 
milliards), la suppression de l'ISF (5,5 milliards) et la 
création d'un taux unique d'imposition des produits du capital 
d'environ 30%, avec suppression des niches fiscales et franchise 
pour exonérer l'épargne populaire, le relèvement à 3.000 euros 
par demi-part du plafond du quotient familial (3 milliards), le 
rétablissement de  et la baisse des droits sur les donations 
(700 millions). 
    * 100 milliards d'euros d'économies sur les dépenses 
publiques, à raison d'environ 20 milliards par an pendant cinq 
ans. La part de la dépense publique dans le PIB passerait 
d'environ 57% à moins de 50% en 2022. 
    * La réduction sera proportionnelle au poids de chaque 
secteur, soit un tiers pour l'Etat, 20% pour les collectivités 
territoriales et la moitié pour les administrations de sécurité 
sociale. 
    * Pour les administrations de sécurité sociale, 20 milliards 
de réduction sur les retraites grâce au passage de l'âge légal à 
65 ans, plus de 20 milliards sur l'assurance maladie avec une 
progression des dépenses "sensiblement" inférieure à 2%, une 
réforme "ambitieuse" de la carte hospitalière, et 10 milliards 
sur l'assurance chômage avec la dégressivité des allocations et 
la baisse du nombre de demandeurs d'emploi.   
    * Passage à 39 heures du temps de travail hebdomadaire dans 
les trois fonctions publiques (Etat, territoriale, 
hospitalière), permettant de réduire de 500.000 le nombre de 
fonctionnaires. 
    * Rétablissement d'un jour de carence dans la fonction 
publique. 
    * Parallèlement, hausse de 12 milliards d'euros des budgets 
annuels des fonctions régaliennes de l'Etat d'ici 2022, 
notamment la Défense (1,9% du PIB en 2022), la Justice 
(construction de 16.000 places de prison), la police et la 
gendarmerie. 
    * Fin des 35 heures dans le secteur privé : "le temps de 
travail doit pouvoir être décidé (...) dans les entreprises ou 
les branches professionnelles, dans la limite des 48 heures 
posée par le droit européen". 
    * Alignement de tous les régimes de retraite, privés et 
publics. 
    * Focaliser l'assurance maladie (Sécurité sociale) sur les 
affections graves ou de longue durée et un panier de soin 
"solidaire", le reste étant renvoyé à l'assurance privée.  
    * Les personnes les moins favorisées ne pouvant accéder à 
l'assurance privée bénéficieront d'un "bouclier santé". 
    * Une "franchise maladie universelle" sera créée, dans la 
limite d'un seuil et d'un plafond, pour responsabiliser les 
patients.   
    * "Rénover complètement le Code du travail, le recentrer 
autour des normes sociales fondamentales et renvoyer le reste à 
la négociation d'entreprise ou de branche". 
    * Permettre à l'employeur de proposer un nouveau contrat de 
travail avec des modalités de rupture prédéfinies et 
progressives. 
    * Objectif de réduire le taux de chômage de 10% à 7%. 
    * Alignement du régime fiscal des commerçants, artisans et 
indépendants sur celui des auto-entrepreneurs. 
    * Instauration d'une allocation sociale unique pour que les 
revenus du travail soient toujours supérieurs à ceux de 
l'assistance. 
    * Suppression des contrats aidés et fléchage des 1,4 
milliard qui leur sont alloués vers l'apprentissage. 
    * Réduire de quatre à deux les échelons de collectivités 
territoriales. 
    * Cadrage macroéconomique et trajectoire des finances 
publiques : 
    * (en % du PIB)201720182019202020212022croissance1,3 1,5 1,6 
1,9 2,1 2,3inflation0,9 1,5 1,5 1,5 1,5 1,5 déficit4,7 4,5 3,5 
2,3 1,2 0,0dépense publique5655 53 52 51 49dette publique100 102 
102 101 99 95 
 
 
    Sources : 
    http://www.fillon2017.fr/wp-content/uploads/2016/09/CADRAGE-FINANCIER.pdf 
    https://www.fillon2017.fr/participez/15-mesures/  
    https://www.fillon2017.fr/participez/sante/ 
    http://fr.calameo.com/read/00491588244d1ca56f494 
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.