1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

FRANCE 2017-Fillon se maintient malgré sa convocation par les juges

Reuters01/03/2017 à 12:49
    PARIS, 1er mars (Reuters) - François Fillon a annoncé 
mercredi qu'il ne renoncerait pas à sa candidature à l'élection 
présidentielle malgré une convocation des juges le 15 mars en 
vue de sa mise en examen dans l'affaire d'emplois présumés 
fictifs de son épouse. 
    "Je ne céderai pas, je ne me rendrai pas, je ne me retirerai 
pas, j'irai jusqu'au bout, parce qu'au-delà de ma personne c'est 
la démocratie qui est défiée", a souligné le candidat de la 
droite et du centre lors d'une déclaration à son QG de campagne. 
    Estimant que la présomption d'innocence le concernant a 
"disparu", que l'enquête le visant lui et sa famille est 
"entièrement à charge" et qu'il n'est pas traité comme "un 
justiciable ordinaire", il a dénoncé un "assassinat" politique. 
    "Ce n'est pas moi seulement qu'on assassine, c'est 
l'élection présidentielle, c'est le vote des électeurs de la 
droite et du centre qui est fauché", a-t-il dit. 
    François Fillon a précisé qu'il se rendrait à la convocation 
des juges, qui intervient deux jours avant la date-limite pour 
le dépôt des parrainages à l'élection présidentielle. 
    "Je leur dirai ma vérité, qui est la vérité", a-t-il lancé. 
    "La France est plus grande que nous, la France est plus 
grande que mes erreurs, elle est plus grande que les parti-pris 
d'une large partie de la presse", a déclaré François Fillon. 
    Le Parquet national financier (PNF) a annoncé vendredi 
dernier l'ouverture d'une information judiciaire des chefs de 
détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, complicité 
et recel de ces délits, trafic d'influence et manquements aux 
obligations de déclaration à la Haute autorité sur la 
transparence de la vie publique. 
 
 (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse) 
 

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M8252219
    01 mars13:43

    L’indépendance et l’impartialité constituent les deux principes fondamentaux de tout système judiciaire : ils viennent garantir aux justiciables que l’acte de juger sera seulement déterminé par les arguments du débat judiciaire, en dehors de toute pression ou de tout préjugé . 5 ans et le mur des K,oN toujours pas jugé et les magistrats auteurs toujours en place . En 2 mois F Fillon jeté en pâture . Équité , Impartialité , de belles K;One; ries.

    Signaler un abus

  • M8252219
    01 mars13:17

    En 2 mois le canard et la magistrature veulent en faire un paria . EN 5 ANS LES MAGISTRATS , AUTEUR DU MUR DES K,O,N S N'ONT TOUJOURS PAS ÉTÉ JUGÉS . Madame Martres présidente du syndicat auteur du mur ferait bien de balayer devant sa porte.

    Signaler un abus

  • jcaumon2
    01 mars13:05

    Aveugle et sourd à la colère de l'opinion, incapable d'écouter et entendre le peuple

    Signaler un abus

  • jcaumon2
    01 mars13:03

    Il dénonce la police, la justice, les médias, la presse...et :" l'opinion", qu'il n'entend pas dénoncer sans cesse son comportement immoral, et appelle à son secours

    Signaler un abus

  • M3977476
    01 mars12:58

    A moins que nous ne fassions comme aux Etats-Unis

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer