1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

FRANCE 2017-Fillon ne pourrait être le garant des institutions-Macron

Reuters24/02/2017 à 10:31
    PARIS, 24 février (Reuters) - François Fillon, visé par une 
enquête judiciaire pour des emplois présumés fictifs de son 
épouse, n'est plus en capacité de "devenir le garant des 
institutions", a déclaré vendredi Emmanuel Macron. 
    "Quand un responsable politique de premier plan fait 
campagne pour la magistrature suprême en faisant siffler les 
médias dans ses rassemblements, qui  sont  un contre-pouvoir, 
(...) et qui d'autre part met en cause l'impartialité de la 
justice, je pense qu'il fragilise très profondément sa capacité 
à devenir le garant des institutions", a dit sur BFM TV et RMC 
le candidat d'"En Marche!" 
    "Aujourd'hui, sur le plan moral, sur le plan de la densité 
personnelle, il est évident que les choix qu'il a faits, que les 
propos qu'il a tenus et que l'attitude qui est aujourd'hui la 
sienne" ne sont pas de nature à faire de lui, "de manière 
sereine", le garant des institutions, a-t-il ajouté. 
    Le candidat de la droite et du centre à la présidentielle,  
fragilisé par ses démêlés judiciaires, a dénoncé un "coup d'Etat 
institutionnel" du pouvoir socialiste à son encontre pour 
l'écarter de la compétition.  
 
 (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse) 
 

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • nono67
    24 février10:53

    c'est vrai qu'en passant un deal avec le ridicule bayrou, macron est le garant de la poursuite du systeme clienteliste . Son ex collegue hamon vient de faire pareilavec son deal avec eelv et l'assurance que duflot et jadot conserverait leurs postes à l'assemblée !!!! Magouille et copinage reprennent de plus belle !!

    Signaler un abus

  • Aston54
    24 février10:53

    ... en France ce n'est pas un contre-pouvoir, juste l'allié d'un certain pouvoir!!! En outre, le procédure actuelle contre Fillon est "illégale" (cela a été confirmé par treize juristes et/ ou constitutionnalistes de premier plan, mais ces mêmes médias n'ont pas ou peu diffusés l'info) c'est d'ailleurs pour cela que plus rien ne "bouge", car juridiquement le dossier est vide mais si on peut laisser planer le doute et ainsi affaiblir Fillon...

    Signaler un abus

  • Aston54
    24 février10:48

    "Quand un responsable politique de premier plan fait campagne pour la magistrature suprême en faisant siffler les médias dans ses rassemblements, qui sont un contre-pouvoir, (...) et qui d'autre part met en cause l'impartialité de la justice, je pense qu'il fragilise très profondément sa capacité à devenir le garant des institutions", M. Macron ferait bien de se renseigner sur le rôle réel de médias

    Signaler un abus

  • M6445098
    24 février10:48

    il est certains que les médias ne risquent pas de s'attaquer à Macron, quand on voit ses soutiens : Drahi, Pigasse, Niel, Bergé... propriétaires de quasiment tous les grands médias français...

    Signaler un abus

  • phili646
    24 février10:41

    Honte au notaire de la Sarthe qui s'est servi au lieu de servir !!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer