1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France 2017-Fillon battrait Juppé avec 65% des voix-sondage
Reuters23/11/2016 à 18:01

    PARIS, 23 novembre (Reuters) - François Fillon battrait 
Alain Juppé avec 65% des voix au second tour de la primaire de 
la droite et du centre dimanche, selon un sondage Ifop-Fiducial 
pour iTELE, Paris Match et Sud Radio publié mercredi. 
    Arrivé en tête du premier tour avec 44,1%, François Fillon 
bénéficierait d'un fort report des personnes ayant voté pour 
Nicolas Sarkozy dimanche dernier (78%) et du vote d'une nette 
majorité des personnes âgées de plus de 50 ans (75%). 
    A l'inverse, le maire de Bordeaux (28,6% au premier 
tour)obtiendrait 59% des votes des personnes âgées de moins de 
35 ans. 
    Parmi les personnes certaines d'aller voter dimanche, 75% 
des personnes proches du parti Les Républicains disent qu'elles 
vont voter pour François Fillon et 84% des personnes proches du 
Front national. Parallèlement, 83% des sympathisants de gauche 
voteraient pour Alain Juppé et 66% des sympathisants MoDem/UDI. 
    Le sondage a été réalisé en ligne du 21 au 23 novembre 
auprès d'un échantillon de 619 électeurs se déclarant tout à 
fait certains de participer au second tour de la primaire, isolé 
dans un échantillon de 6.901 personnes représentatif de la 
population française âgée de 18 ans et plus. 
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Sophie Louet) 
 

16 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6445098
    23 novembre19:21

    rien ne prouve que le FN fera moins face à Juppépé que face à Fillon! et d'ailleurs, on s'en f-out, car dans les 2 cas le FN serait battu donc le débat n'a aucun intérêt. enfin, le FN n'est pas le centre de la vie politique française, on ne se prononce pas par rapport à un autre parti, mais par ses convictions, en principe, si on a des convictions bien sûr!

    Signaler un abus

  • frk987
    23 novembre19:13

    Ce n'est pas moi manx750 que vous allez convaincre, j'ai passé des années en liaison avec des fonctionnaires qui en avaient ras la casquette de faire des cocottes en papier puis après l'informatisation de jouer 7h48 à des jeux sur PC.

    Signaler un abus

  • manx750
    23 novembre19:00

    200 ou 500 000 fonctionnaires de moins, ce ne sera pas 500 000 personnes mises à la porte ! Mais 500 000 postes BUDGETAIRES non renouvelés sur 6 ans ! Une goutte d'eau dans l'ocean de la fonction publique (j en suis) Et cela n'empêche aucunement le recrutement de policiers, infirmieres ou aide soignants supplémentaires si besoin ! A l'heure d'internet, il est effarant de vois autant de personnels glandouiller dans les bureaux des administrations centrales !

    Signaler un abus

  • M6998582
    23 novembre18:59

    C'est totalement ABSURDE de dire que Juppé est de centre gauche : il suffit de lire son programme pour s'en convaincre. Juppé est bien de droite mais sait aussi se soucier de la casse qu'entrainerait les mesures excessivement brutale préconisée par Fillon pour certaines irréalisables. Son score face à la blondasse sera bien meilleur que celui de Fillon c'est d'aileurs pourquoi les fnheux soutiennent ce dernier.

    Signaler un abus

  • M6998582
    23 novembre18:54

    "Sarkozy a su se retirer avec panache," ...C'est sans doute de l'humour : sarko e s'est pas retiré, il a été viré, humilié par son propre camp. Juppé a raison de défendre ses (faibles) chances : il est le plus à même de rassembler un maximum de Français sur son nom en 2017.Fillon avec son programme d'une grande brutalité a le risque de se voir préférer un Macron ou même un Valls . Les centristes en particulier voteront plus facilement pour Macron que pour Fillon

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer