Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

FRANCE 2017-Emmanuel Macron se pose en garant des contre-pouvoirs

Reuters28/02/2017 à 22:52
    par Guillaume Frouin 
    ANGERS, Maine-et-Loire, 28 février (Reuters) - Emmanuel 
Macron s'est érigé mardi soir en "garant des contre-pouvoirs", 
visant implicitement Marine Le Pen et François Fillon, en 
s'engageant à protéger "l'indépendance" de chacun. 
    "C'est une campagne qu'on nous vole, où chaque jour on débat 
de la légitimité des médias, en faisant siffler un 
contre-pouvoir nécessaire à la vie démocratique", a déclaré le 
candidat d'"En Marche!" lors d'une réunion publique à Angers. 
    "On attaque maintenant la justice de notre pays, qui est une 
autorité essentielle de l'État de droit, et donc de notre 
démocratie", a-t-il poursuivi. 
    L'ancien ministre de l'Economie s'en prenait ainsi, sans le 
nommer, au candidat de la droite et du centre François Fillon, 
visé par une enquête judiciaire, qui s'est élevé contre "un coup 
d'Etat institutionnel" présumé et un "tribunal médiatique". Les 
représentants des médias ont été sifflés durant certains de ses 
meetings. 
    La candidate du Front national était également dans sa ligne 
de mire, après ses violentes attaques contre les juges et les 
médias dimanche dernier lors d'un meeting à Nantes. 
    "Je protégerai les contre-pouvoirs, je protégerai 
l'indépendance de chaque pouvoir, je protégerai chaque minorité 
dans ce qu'elle est", a lancé Emmanuel Macron. 
    Le candidat, deuxième dans les intentions de vote pour le 
premier tour de la présidentielle dans plusieurs sondages, a 
également esquissé les contours de son projet de réforme du 
marché du travail en défendant la généralisation de 
l'assurance-chômage à tous les actifs, sous conditions. 
    "Ce que nous allons faire, c'est transformer le chômage, qui 
est aujourd'hui une assurance assez injuste, en système 
universel comme on l'a fait pour la maladie", a-t-il assuré. 
    Pour éviter les effets d'aubaine de cet "élément de 
justice", le candidat fixe des conditions. 
    "Je le garantis à tout le monde, mais dans les quinze jours, 
il y aura un bilan de compétences", a-t-il expliqué. "On 
proposera à la personne une offre d'emploi, et si ces offres 
d'emplois sont décentes, il peut en refuser une. Mais à la 
deuxième, il perd ses droits et sort du système." 
    L'ancien ministre de l'Economie a réitéré son souhait de 
supprimer le Régime social des indépendants (RSI), en dépit des 
récentes protestations de ses administrateurs, un régime « trop 
compliqué » et qui « gère trop peu de monde ». 
    Le candidat d' "En Marche!" supprimera également le Crédit 
impôt compétitivité emploi (CICE) mis en place sous Jean-Marc 
Ayrault, pour le « transformer en allègements de charges ». « Ce 
sera six points de charges en moins, jusqu'à 2,5 Smic, pour tout 
le monde », a affirmé l'ancien conseiller de François Hollande. 
 
 (Edité par Sophie Louet) 
 

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • charleco
    01 mars10:23

    Macron est l'homme de paille de la finance. Les soutiens de Niels et Drahi sont un retour d'ascenseur pour la vente de SFR (contre Martin Bouygues). Vous avez dit ma gouilles? Ce n'est qu'un début, continuons le combat.

    Signaler un abus

  • charleco
    01 mars10:21

    Sa campagne est financée à 30% par l'Arabie qui fabrique les terroristes au moyen du wahhabisme, une forme d'islam dénaturé pour soumettre les peuples. Avec Macron, c'est la continuité de l'émigration et des guerres américaines qui ne sont pas les nôtres.

    Signaler un abus

  • janaliz
    01 mars06:17

    Evidemment quand papa et maman s'appellent Niels et Drahi on ne peut dire autre chose, sinon fessée !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.