1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France 2017-Copé (LR) prône l'abolition du droit du sol

Reuters10/09/2016 à 12:12
    PARIS, 10 septembre (Reuters) - Jean-François Copé, un des 
neuf candidats à la primaire de la droite pour l'élection 
présidentielle de 2017, prône l'abolition du droit du sol pour 
l'acquisition de la nationalité française, dans une interview 
publiée samedi par Le Figaro. 
    "Assez d'hypocrisie : le droit du sol tel qu'on le connaît a 
vécu", déclare l'ancien-dirigeant de l'UMP, dont le parti Les 
Républicains (LR) est l'héritier. 
    Les sondages ne lui donnent à ce jour aucune chance 
d'atteindre le second tour de cette primaire, pour laquelle le 
maire de Bordeaux, Alain Juppé, et l'ancien chef de l'Etat 
Nicolas Sarkozy restent de très loin les favoris. 
    Jean-François Copé n'en énumère pas moins les mesures qu'il 
prendrait, notamment par ordonnance, après l'installation d'une 
nouvelle majorité s'il était élu le printemps prochain. 
    "Si je suis élu président, je supprimerai le droit du sol 
pour le remplacer par une nationalité d'adhésion", déclare-t-il. 
    "L'enfant né en France de parents étrangers ne pourra pas 
devenir français à 18 ans s'il ne démontre pas une adhésion aux 
valeurs de la France, un comportement exemplaire, un casier 
judiciaire vierge et la maîtrise de la langue française." 
    En matière de lutte contre la radicalisation islamiste, 
Jean-François Copé déclare qu'il interdirait le port du voile 
dans tous les établissements publics et imposerait "l'obligation 
pour les imams d'avoir un diplôme de laïcité en français". 
    "Un délit sera créé pour sanctionner durement tous les 
actes, propos ou comportements relevant de l'islamisme radical", 
ajoute le maire de Meaux.  
    Il propose par ailleurs l'embauche de 50.000 policiers, 
gendarmes, magistrats, gardiens de prisons et militaires. 
 
 (Emmanuel Jarry) 
 

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1903733
    10 septembre20:29

    Il me semble que Marine le souhaitait avant lui. Bizarre comme en ce moment beaucoup copient ses idées.

    Signaler un abus

  • M940878
    10 septembre14:12

    il a raison , quand on voit Mayotte c'est une bombe à retardement

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.