Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

FRANCE 2017-Bayrou publie un manuel du candidat mais reste en réserve

Reuters25/01/2017 à 21:17
    * Bayrou se fait le chantre d'une "réforme progressive" 
    * Il laisse planer le doute sur ses intentions 
 
    par Emmanuel Jarry 
    PARIS, 25 janvier (Reuters) - François Bayrou lance une mise 
en garde contre "l'illusion de la brutalité en politique" dans 
un livre à paraître le 1er février, sans dévoiler pour autant 
ses propres intentions sur sa participation ou non à la course à 
l'élection présidentielle. 
    Le président du MoDem adresse notamment cet avertissement au 
candidat de la droite à l'élection présidentielle, François 
Fillon, même s'il ne le désigne pas nommément dans son livre    
"Résolution française", dont Le Point a publié mercredi soir des 
extraits. 
    Le dirigeant centriste, qui avait soutenu le maire de 
Bordeaux Alain Juppé lors de la primaire de la droite, n'est 
crédité par la dernière étude Ipsos-Cevipof que de 5% des 
intentions de vote au premier tour de la présidentielle. 
    Lui qui a déjà été trois fois candidat à l'Elysée sans 
franchir le premier tour est de nouveau en position de "faiseur 
de roi": son éventuelle candidature ou son soutien à François 
Fillon, voire à l'ex-ministre de l'Economie Emmanuel Macron, 
pourrait coûter ou au contraire apporter à l'un ou l'autre des 
deux hommes des suffrages susceptibles de faire la différence. 
    Selon son entourage, François Bayrou annoncera sa décision 
dans la deuxième moitié du mois de février. 
    Le maire de Pau, 65 ans, rappelle certes dans son livre de 
320 pages, publié par la toute nouvelle maison des Editions de 
l'Observatoire, que "l'expérience ne nuit pas", et expose les 
clefs du renouveau qu'il appelle de ses voeux pour la France. 
    "Autant que je le pourrai, je participerai à ce changement", 
écrit-il. Mais "Résolution française" tient plus de la feuille 
de route à l'usage des candidats que d'un programme. 
     
    "L'OBSESSION DU RASSEMBLEMENT" 
    Il apparaît sans surprise au fil des pages plus compatible 
avec Emmanuel Macron qu'avec François Fillon, dont il ne cesse 
ces derniers mois de dénoncer la "brutalité" des propositions.  
    "Je crois moins que jamais à la réforme imposée à la 
schlague", dit-il. "Je plaide contre l'illusion de la brutalité 
dans l'exercice du pouvoir, contre le mythe du grand soir et au 
contraire pour des changements décisifs mais progressifs."      
    "J'appelle à sortir de l'obsession de tout casser pour tout 
reconstruire", ajoute-t-il. Il se fait ainsi l'avocat du "modèle 
solidaire français", que veut bousculer François Fillon. 
    "Dans le monde anxiogène, risqué, où nous vivons, cette 
solidarité que l'on voudrait nous présenter d'abord comme une 
charge, nous pouvons la regarder d'abord comme une chance", dit 
François Bayrou. "Elle est une part de notre identité." 
    Il juge même que ce modèle pourrait devenir une "référence 
universelle", pourvu qu'il soit "adapté, assoupli, équilibré". 
    Il souhaite l'instauration du scrutin proportionnel pour 
l'élection de l'assemblée, afin d'assurer la représentation de 
la diversité des courants politiques et la constitution de 
"majorités d'idées" dépassant les clivages traditionnels. 
    "Nous devrions avoir l'obsession du rassemblement du pays 
pour affronter la difficulté du temps", écrit-il. 
    Contrairement à François Fillon, il propose de garder la 
durée légale du travail à 35 heures et d'augmenter de 25% les 
heures supplémentaires, tout en compensant ce coût par une 
baisse de charges pour ne pas pénaliser les entreprises. 
    Il plaide en revanche pour l'instauration sur dix ans d'un 
système de retraite à la carte, fondée sur le principe de la 
retraite à points et tenant compte de la pénibilité du travail, 
et pour la fusion des minimas sociaux.  
    Parmi d'autres propositions, il plaide pour une fusion de 
l'impôt sur le revenu et de la contribution sociale généralisée 
(CSG), une réforme de l'impôt de solidarité sur la fortune et 
une stabilisation en trois ans des déficits publics à 2% du PIB. 
 
 (Edité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.