Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

TOTAL

51.81EUR
-1.20% 
Ouverture théorique 51.81
indice de référence CAC 40

FR0000120271 FP

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    52.45

  • clôture veille

    52.44

  • + haut

    52.84

  • + bas

    51.72

  • volume

    5 891 801

  • valorisation

    137 738 MEUR

  • capital échangé

    0.22%

  • dernier échange

    24.05.18 / 17:39:49

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    48.71

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    54.91

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter TOTAL à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter TOTAL à mes listes

    Fermer

France-200.000 requis contre Total pour l'explosion de Carling

Reuters04/03/2016 à 16:27
    SARREGUEMINES, Moselle, 4 mars (Reuters) - Le procureur de 
Sarreguemines (Moselle) a requis vendredi une amende de 200.000 
euros contre la société Total Petrochemicals, jugée pour la mort 
de deux ouvriers et les blessures subies par six autres lors de 
l'explosion d'un vapocraqueur sur son site de Carling en 2009. 
    Le magistrat a également demandé au tribunal correctionnel 
de condamner Claude Lebeau, directeur de l'usine à l'époque, à 
une peine de deux ans de prison avec sursis et 40.000 euros 
d'amende. 
    La désactivation d'un détecteur de flammes, qui aurait pu 
arrêter l'arrivée du gaz sur le surchauffeur où s'est produite 
l'explosion, "est la cause racine de l'accident", a estimé 
Olivier Glady, en reprenant les conclusions d'un expert. 
    Le procureur a également pointé l'inexpérience de l'équipe 
constituée pour rallumer l'installation et la pauvreté du mode 
opératoire prescrit en six paragraphes dont certains d'une seule 
ligne, pour "une quinzaine d'étapes" réelles. 
    Il a encore mis en cause la vétusté de l'installation, 
l'inadaptation du matériel fourni aux opérateurs, "l'ambiance 
électrique régnant au sein de l'unité de fabrication" qu'il 
fallait faire redémarrer "coûte que coûte", ainsi qu'une 
"culture de l'improvisation" sur le site. 
    Claude Lebeau, qui n'avait pas délégué ses responsabilités 
en matière de sécurité, comme cela semble être la règle pour les 
directeurs d'unité au sein du groupe Total, ne peut se défendre 
en affirmant qu'il ignorait cette situation, a ajouté le 
procureur. 
    Cette carence dans la remontée de l'information "est 
clairement destinée à préserver le titulaire de la délégation", 
a-t-il soutenu. 
    "La délégation de pouvoir ne produit pas de la 
responsabilité mais de la passivité", s'est-il étonné en 
soulignant le caractère intenable de cette position pour 
demander au tribunal d'entrer en voie de condamnation. 
    Les deux jeunes opérateurs décédés avaient été soufflés par 
l'explosion en tentant de rallumer un surchauffeur, un four qui 
augmente la température de la vapeur utilisée pour craquer le 
naphta, dérivé pétrolier à partir duquel sont produits 
l'éthylène et le propylène. 
    Le jugement sera mis en délibéré. 
 
 (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

-1.20%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.