Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-192,7 mlns d'amendes pour entente dans le yaourt

Reuters 12/03/2015 à 14:01

* Amende pour dix producteurs, les faits remontent à 2006-2012 * Yoplait exonéré d'amende pour avoir donné l'alerte * Lactalis entend faire appel * Hôtels discrets, téléphones anonymes et carnet secret (Actualisé avec Lactalis et précisions) PARIS, 12 mars (Reuters) - L'Autorité de la concurrence a infligé jeudi un montant total de 192,7 millions d'euros d'amendes à dix producteurs de produits laitiers frais pour s'être entendus sur les prix des produits vendus sous marques de distributeurs entre 2006 et 2012. "L'Autorité de la concurrence rend publique aujourd'hui une décision par laquelle elle condamne pour entente les producteurs Yoplait, Senagral (Senoble), Lactalis, Novandie (groupe Andros), Les Maîtres Laitiers du Cotentin, Laïta, Alsace Lait, Laiterie de Saint Malo, Yeo Frais (groupe 3A) et Laiteries H. Triballat (Rians)", a indiqué l'autorité dans un communiqué. Elle précise que Yoplait (General Mills GIS.N ), qui a révélé l'existence du cartel, a été exonéré d'une amende de 44,7 millions d'euros, tandis que Senagral, deuxième à donner l'alerte, a vu la sienne réduite à 46 millions d'euros, contre un montant initial prévu de 101,3 millions. D'autres amendes ont été ajustées pour tenir compte du degré d'implication, de la taille et de la solidité économique des sociétés impliquées. Le groupe Lactalis a indiqué qu'il ne contestait pas les griefs notifiés mais qu'il entendait faire appel d'une décision jugée trop sévère. "(Nous regrettons) que l'analyse de l'Autorité de la concurrence l'ait amenée, par décision de ce jour, à prononcer des sanctions dont l'extrême sévérité témoigne de ce qu'elle n'a pas fait une juste appréciation du contexte économique et a surévalué de façon manifeste la gravité des faits et leur impact sur l'économie", a déclaré le groupe Lactalis dans un communiqué. 90% DU MARCHÉ L'Autorité argue pour sa part que les sanctions sont proportionnées à la gravité des faits. "Ce cartel était de grande ampleur puisqu'il concernait l'ensemble du territoire national et que les fabricants de produits laitiers frais sous marques de distributeurs impliqués représentent plus de 90% du marché concerné", écrit-elle. "Son caractère secret et sa mise en œuvre sophistiquée aggravent les pratiques commises." Les principaux producteurs de produits laitiers exerçant sur le marché français sont impliqués, à l'exception du groupe Danone DANO.PA , qui n'est pas présent sur le segment des marques de distributeur. Selon l'Autorité, les concurrents s'informaient des hausses de prix passées et se mettaient d'accord sur les hausses qu'ils voulaient annoncer aux distributeurs, ainsi que sur les arguments pour les justifier. Le centre de gravité était constitué des quatre leaders du secteur (Yoplait, Novandie, Lactalis et Senoble) et les réunions avaient lieu le plus souvent dans des hôtels réservés à tour de rôle par les participants, poursuit le régulateur, selon lequel les lieux changeaient à chaque fois pour des raisons de discrétion. Certaines rencontres ont même eu lieu au domicile privé de l'un des participants à Paris, a ajouté l'Autorité de la Concurrence. Pour les mêmes motifs, les contacts téléphoniques se faisaient à partir de téléphones portables secrets dédiés à l'entente, dont les lignes n'étaient pas officiellement attribuées aux utilisateurs et dont les noms n'apparaissaient pas sur les factures. Selon l'Autorité, le représentant de Senoble disposait ainsi d'un téléphone souscrit au nom de sa compagne. Le représentant de Yoplait tenait également un "carnet secret" où étaient consignées toutes les décisions prises lors des différents échanges. Le document a été remis à l'Autorité de la concurrence par Yoplait pour appuyer ses déclarations et sa demande de clémence. Le communiqué: http://bit.ly/1AnVLNt (Gilles Guillaume, édité par Alexandre Boksenbaum-Granier)

Valeurs associées

+0.03%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.