1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Fouille à la prison de Sequedin après l'évasion de Redoine Faïd

Reuters18/04/2013 à 12:13

FOUILLE À LA PRISON DE SEQUEDIN

LILLE (Reuters) - Une fouille complète de la prison de Sequedin, près de Lille, d'où s'est évadé le malfaiteur Redoine Faïd était en cours jeudi matin, a-t-on appris auprès de syndicats de l'administration pénitentiaire.

Vers 06h00, l'ensemble des 800 détenus de la prison ont été rassemblés dans les cours de la prison pour être fouillés pendant que leurs cellules étaient inspectées par une centaine de surveillants de prison.

D'importantes forces de police étaient présentes sur place.

Les syndicats de l'administration pénitentiaire réclamaient cette fouille avant d'assurer à nouveau les parloirs des détenus.

D'après un syndicat, des fouilles ponctuelles avaient déjà permis de retrouver un téléphone portable et une petite quantité d'explosif dans des toilettes.

Redoine Faïd, 40 ans, s'est évadé de la prison de Sequedin samedi matin après avoir pris en otages quatre personnes. Il est parvenu à s'échapper grâce à des explosifs et une arme introduits dans l'enceinte de la prison.

Le malfaiteur, qui est recherché par Interpol, fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen.

Pierre Savary, édité par Sophie Louet

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M4960905
    18 avril09:55

    qui décide ces fouilles si rares, à croire que c'est le syndicat des prisonniers qui doit en donner l'autorisation . Tout cela prouve bien l'état de non droit qui régit nos prisons.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer